RUNNINGMIKE

17 avril 2017

Trail de l'Enfer de la Boulette

Après le Duathlon de la veille, effort court mais violent, direction l'Enfer de la Boulette pour ce trail de 27 km.

FB_IMG_1492424304656

Fraicheur et pluie matinale...

Rien n'effraie le traileur ardennais !!!!!

Objectif perso, améliorer mon chrono sur cette course (2h55).....

Dés le départ, côte......les premiers partent mais je gère ma course. Je veux faire une sortie longue, sans stress, ne pas me blesser et courir au train.

Je fais la course seul en croisant les Oranges de Nouvion (je double en cotes, ils me dépassent dans les descentes...)

Très prudent dan sles zones techniques et descentes, je me rends compte que je m'explose vite les cuisses. Mais le temps passe, les kilomètres défilent et je discute avec mon accompagnateur, Jerome qui me suit à VTT. Sympa de discuter comme ça....

 

2h39' plus tard, la ligne d'arrivée, sous la puie...

16' de mieux et sans me mettre dans le rouge. Les cuisses raides, merci les longues descentes sur la fin... Mais bonne satisfaction pour la prépa.

 

Là, place à 1 semaine de light pour assimilier les différents blocs de prépa et ed débuter la semaine prochaine par le bloc le plus important : le Spécifique IRONMAN.

 

Petit bilan de la prépa depuis janvier : 

Swim : 111 km

Bike : 2 050 km

Run : 580 km

12h25 de moyenne hebdomadaire.

Posté par runningmike à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 avril 2017

Duathlon du Mont Olympe

Seconde compétition de l'année, et je dirais la première pour un environnement normal :)

 

Course locale, à Charleville, organisée par nos amis triathlètes carolos.

Duathlon format sprint (5/21/2.5).

Première pour Antoine qui vient de passer cadet et va donc s'essayer à la discipline et à la distance.....

Sortie club avec un groupe de 16 Team Sedan Tri au départ.

FB_IMG_1492424433950

Température fraiche, du vent mais pas de pluie....

2 boucles à pieds, 3 à vélo dont la bosse du Waridon (157 D+) puis 1 boucle pédestre pour finir.

 

Départ rapide, beaucoup, beaucoup trop rapide pour moi (3'30/3'45"), de la folie... Je coince vite, très vite, les grosses cuisses, mais m'accroche. J'ai envie d'accelerer mais impossible...

20170417_133746

Je rentre dans le parc à la 61° place sur 130 au départ avec une moyenne de 4'11".....

Transition sans difficulté et direction le vélo, couché sur les prolong, face au vent... Gros festival..... Je double, je dépose et m'éclate.......

Je reviens vite sur mes potes et continue ma remontée sans trop appuyer, peu de choper des crampes car la première CAP m'a émoussé les guiboles....

Je termine ce vélo avec le 25° temps à près de 35 de moyenne.

 

FB_IMG_1492427537221

 

20170416_195005

 

Puis départ pour la dernière CAP.

2.5 km à allure Half !! pffffff

4'24" de moyenne.....

 

Bref, no comment, gros diesel

 

Au final, je termine en 1h07' et à la 39° place.

 

20170417_133639

Posté par runningmike à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2017

Duathlon des neiges

FB_IMG_1488653706228

Première compétition de l'année.... et quelle originalité !

Un duathlon des neiges !

Comprenez : course à pieds, ski de fond et course à pieds.

 

Direction les Vosges (La Bresse) pour une distance de 5/7/2.5. Format sprint mais largement suffisant !!!!

G0010850

Avec le support d'un week end cohésion club autour du ski, nous avons l'objectif de rejoindre les 150 participants de ce duathlon.

 

Arrivés le vendredi, location du matériel et direction les pistes pour une première prise de contact avec des skis de fond et le skating.

Verdict, aucune technique..... va falloir pousser sur les jambes et les bras.....

Pauline, Greg et Mathieu glissent bien, c'est beau à voir. J'arrive à suivre, mais tout en force !

Bilan : 10 km le vendredi et 10 km le samedi matin.

 

Samedi soir, direction La bresse pour cette épreuve semi nocturne.

Un temps de Merde..... Tempête de pluie et neige mêlée... Glacial et détrempé !

Le terrain de trail est accidenté, racines, cailloux, mares de tourbes et neige. Les appuis sont fuyants, pas d'accroche..... Ca promet.

17h30; départ.20170305_064312Je suis placé devant, j'ai des jambes en ce moment et ai retrouvé des sensations. J'ai envie d'envoyer pour la CAP, pour m'amuser. En fait, je ne me suis pas amusé du tout..... Aucune sensations, collé à la neige ou la boue... je n'avance pas..... Bon certes, je double des concurrents et suis à l'aise mais le terrain ne rend pas.... Dur dur pour les gros !!!!!

 

Transition.

duathlon-des-neiges-photo-jean-charles-ole-1486139004

Je rejoins Greg dans le parc, Cyril (en relais) est juste devant et son binome Mathieu vient de s'élancer, ski aux pieds.

A mon tour, de montrer ma puissance sur ce parcours de 3 boucles avec une belle bosse dès le départ..... Mais voilà, autant comparer un VTTiste, pneus crevés et des pros avec un vélo CLM !!!!

Je suis ridicule dans le style.... mais j'avance. Je double même dans la première cote, en courant avec les skis aux pieds..... Dans la descente, je frôle le 30 km/h, mais très loin des autres concurrents qui me dépassent.

Un arbitre m'encourage "allez Mr, courage... vous allez y arriver......."  . J'hallucine !!!!

Fin de ski, de nuit à la lumière de ma frontale. Pauline est revenue sur moi et on se retrouve dans le parc ensemble. Je me débarrasse de mes planches aux pieds pour revêtir mes trails, détrempées et gelées.....

Course difficile, sans visibilité due par la pluie dans la frontale. Je cours au train, sans prendre de risques pour ne pas me blesser.

Je double 4 concurrents et termine à la 92° place sur 150 partants en 1h24 (PS, ca se gagne en 50' !!!!).

Soirée récup et déconne dans le chalet.

FB_IMG_1488696646106

Dimanche matin, 7h00, footing vallonné de 7 km à jeun. Puis au vu de la météo catastrophique et devant l'impossibilté de refaire du ski de fond, direction Le Honneck pour une sortie trail de 1h45 sous une tempête de neige avec des passages où je m'enfonce jusqu'au genoux.

 

Bilan donc mitigé mais satisfaisant avec un bon week end de sports et de détente en plein air.

17342638_10212100573288081_2100732261595229199_n

Posté par runningmike à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2017

Tri Camp The Team

 

FB_IMG_1481448774616

Pour ce début d'année et qui correspond à la fin du bloc 'endurance' de notre préparation pour l'Ironman, direction le Sud Portugal à Monté Gordo pour un stage de tritahlon.

Nous rejoignons l'équipe The Team, desIronmens du Nord au fort potentiel...bien loin de notre niveau....

 

Arrivés à l'aéroport, nous faisons connaissance des stagiaires de la semaine 1 qui rentrent puis de ceux avec qui nous allons partager cette semaine. Dom et Vincent, les coachs et organisateurs sont là pour nous briefer sur le programme, les conditions météo, les parcours. Accueil tip top.

Nous avons même le droit au polo et casquettes The Team !

FB_IMG_1484424156328

Une fois installés dans notre maison (pavillon récent et très bien aménagé pour 4 personnes à  Castro Marim), nous faisons connaissance avec le couple avec qui nous allons partager la semaine (Marie Christine et Philippe ), montage des vélos puis footing vallonné vers l'océan.

16 km...

 

 

FB_IMG_1484731991036

Beaucoup d'appréhension sur cette séance pour moi, car cela faisait 3 semaines que je n'avais rien fait suite à mon claquage de l'ishio. C'était donc le test si c'était réparé. C'était bon, mais le footing m'a bien entamé..... Je me réveillerai avec des contractures......

Ce fut donc le début d'une belle semaine, où on a enchaîné les séances de natation, de vélo et de course à pieds agrémentées de séances de muscu gainage et de sauna de récup.

Dès le deuxième jour, une douleur dans un genou est apparue, une tendinite au niveau de la rotule qui était douloureuse sur le vélo (quand je roulais assis sur la selle). Donc contraint de rouler en danseuse (ca tombait bien vu les parcours au profil très accidenté) et de ne pas tourner les jambes. J'ai donc quasiment roulé sur la plaque, en force......

received_10211546201275599

Avec Delphine, on s'est rendu compte que le niveau des gars était très relevé et très loin de nos capacités (une séance de footing de 2h avec 24 km voire 36 ... je vous laisse imaginer...) On s'adaptera et on constitura un groupe 2. Ainsi Delphine pouvait rouler avec Marie Christine, quant à moi, je m'adaptais aux séances, aux groupes et faisais du travail de rythme à vélo.

 Bilan de la semaine...
28h et 15 séances. 
4 natation pour presque de 11km.
6 bike pour 18h20 et 390 km de superbes parcours vallonnés (plus de 5000 m D+ )
3 run pour 42 km en 4h.
2 gainage.

 De retour en France, nous avons continué le samedi / dimanche sur le meme rythme afin de bénéficier ainsi d'un bloc de 10 jours.

 

Maintenant, place à l'assimilation du stage puis le commencement d'un Bloc VMA. Ce seront ensuite les blocs spécifiques Ironman.

 

Ce stage fut une très bonne exérience, d'échanges avec des athlètes de haut niveau, de suivi et de conseils diététiques (-3 3k de graisse et + 4 kg de muscle dansla semaine), de bons moments avec des gars extraoridnaires et surtout un retour hyper motivé au triathlon.....

Expérience à renouveler.

20170118_112619

Posté par runningmike à 08:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 décembre 2016

Bilan 2016

Une année de plus au compteur.........

Quelle année....

Mal commencée.... mal terminée.

Mal commencée avec très grosse entorse cheville, puis opération, reprise en douleur, une gêne persistante et un claquage ischio pour finir l'année :(

 

Mais revenons aux objectifs fixés cette année : Marre d'être blessé, je m'étais fixé l'objectif de maigrir de passer de 93 kg à 86 kg. Objectif rempli puisque que pour le dernier objectif de la saison en octobre, j'étais à 81 kg.

Ce surpoids en moins, m'a permis de retrouver des ailes à pieds et à vélo.

 

J'ai donc pu reprendre le sport par de longs footings douloureux de 3 km en mars avec en ligne de mire le Swimrun Suisse en juillet avec 56 km..... De la folie me direz vous... mais vous me connaissez !

 

Donc une saison plaisir, pleine de course avec ma binome de vie et partenaire de délires... Elle est aussi folle que moi, toujours dire oui à mes propositions....

Ca risque de nous enmener loin tout ça :) !!!

 

La saison a donc commencé par un certain 7 mai en Belgique pour un swimrun de 43 km. A la rue complète en course à pieds, il m'aura fallu beaucoup d'expérience et de gestion de l'effort pour suivre la miss sur la fin....

A peine réchauffé de cette mise à l'eau de début de saison (8°C), direction les triathlons de printemps avec Chalons en Champagne puis le magnifique Obernai que j'ai osé affronter avec moins de 1000 km de vélo... Ben, ca passe !!!!

 

Puis place au challenge !! Le Swimrun Suisse dans la vallée de l'Engadin : 56 km à 2500 m d'altitude, des barrières horaires compliquées, un important dénivelé et du beau monde pour ce championnat d'Europe. 

Très grosse pression pour nous... pas celle des vainqueurs mais celle qui te fait douter...... où tu espères être juste finisher.... Ou ce titre revêt toute son importance !

Essai transformé, car nous sommes finishers, en un bon temps et 16° équipe mixte sur ce championnat.

20161023_224429

 

Remis de ce périple helvete, place à la reprise du vélo pour préparer Gérardmer, là encore, essai transformé et amélioration de nos chronos sur l'épreuve.

 

Mais voilà, le virus Swimrun rôde et nous faisons à nouveau une rechute !!!! C'est grave docteur ?????

Donc, pour clôturer la saison, direction le Nord de Berlin pour un swimrun de 43 km dont 10 km de nage, plutot glacière où le sens dépassement et surpassement a pris toute sa valeur. Nous sommes finishers ce qui nous permettra de nous classer 21° au ranking mondial :)

 

Au cours de cette année, j'ai pu ainsi réaliser quelques 15 compétitions :

1-mai-16 Trail de la Baraquine 17 000 m 1 h 59' 10"
7-mai-16 Swimrun Amphiman (Belgique) 37 / 5 km 5 h 55' 02"
15-mai-16 Triathlon de Chalons 0,4 / 10 / 3 41' 58"
15-mai-16 Triathlon de Chalons 1,5 / 40 / 10 2 h 33' 26"
5-juin-16 Triathlon d'Obernai 2,1 / 82 / 21 5 h 56' 35"
12-juin-16 Duathlon de Verdun 10 / 40 / 5 2 h 11' 06"
10-juil-16 Swimrun Engadin (Suisse) 47 / 6 km 8 h 36' 30"
24-juil-16 Nage en eau libre - Vieilles Forges 5 000 m 1 h 40' 58"
3-sept-16 Triathlon de Gerardmer 1,9 / 90 /21 6 h 22' 49"
17-sept-16 Kayakthlon de Sedan (CAP, tir, canoe) 16 016 m 1 h 52' 14"
2-oct-16 Sedan Charleville 24500 m 1 h 55' 20"
9-oct-16 Semi marathon de Reims 21100 m 1 h 51' 56"
23-oct-16 Swimrun 1000 lakes (Allemagne) 35 / 7,8 km 7 h 12' 58"
3-déc-16 Foulées Pirisiennes 7500 m 31' 42"
11-déc-16 Cross de Monthermé 9200 m 40' 50"

 

Pour 2017, changement de programme, on passe aux choses sérieuses !

ironman_austria_2014

 Direction Klagenfurth en Autriche le 2 juillet pour nous deux. Premier IM pour Delphine et retour à la dusatnce pour moi après quelques années de silence. Objectif our Delphine : finisher; pour moi, Sub 12 mais un petit coin de l'esprit viserait bien les 11h ????

Le corps me le permettra t ' il ?

  

Sinon, pour les traditionnelles statistiques :

Bilan Annuel :

 Nombre de séances : 317

Nombre d'heures : 389

Moyenne hebdomadaire de sport : 7h28

Kilométrage total  : 5 144km

Natation : 211 km dont 106 en eau libre

Vélo : 3 518 km dont 457 à VTT et 436 de home trainer !!!

CAP : 1 168 km, principalement de footing

Multisports : 247 h avec du ski, du canoé....

 

Voici l'évolution depuis 2010 :

 

20161231_091217

20161231_091247

20161231_091308

 

20161231_091331

20161231_091354

20161231_091423

 

 

20161231_091446

20161231_091508

 Tous les détails de la saison : carnet_d_entrainement_2016

Et puis, 2016 fut marqué par ma casquette d'organisateur avec tout le comité. Un véritable succès au Bike and Run avec 400 participants.

received_10207897146090914

 

Vidéo de l'épreuve :

B&R de Sedan 2016

 

 

Enfin, je vous souhaite une bonne année 2017, en images avec le Team Sedan Triathlon

Bonne annee 2017

 

Posté par runningmike à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 décembre 2016

Cross de Hautes Rivieres

Une saison sans cross n'est pas une véritable saison......

Ouf, j'ai sauvé l'honneur sur ce dernier cross des Ardennes pour 2016.

Ayant toujours des douleurs à ma cheville suite à l'entrorse de Noël 2015, je me suis laissé tenter sur les 3 cross de l'hiver.

Boulzicourt, footing cool sur le parcours : souffrance sur les appuis et les dévers. Content de ne pas avoir pris de dossard

La Warenne, footing cool. Appuis corrects sur les terrains de foot. Je prends confiance....

 

Donc direction les Hautes Rivieres dans la Vallée de la Semoy pour un véritable cross, pelouse, bois, appuis fuyants, talus... Il ne manquait que la boue.

9.2 km au programme.

73 coureurs au départ.

 

Bon échauffement (45') sur le parcours pendant qu'Antoine et Delphine fassent leur course.

Enfin arrive le départ.

Ca va vite, je suis immédiatement dans le rouge au niveau cardiaque.....178 puls..... Nicolas (avec qui j'ai terminé la course de Prix samedi dernier) est là. On fait 1 moyenne boucle et 1 grande ensemble. On se relaie, se motive.... c'est sympa.

Puis j'essaie d'appuyer, de revenir sur le groupe à quelques dizaines de mètres de nous. Je recolle, m'accroche et double. Un regard vers l'arrière, c'est distancé, hélas, Nicolas aussi.

Je maintiens l'effort dans l'espoir de recoller sur 2 autres gars. En vain.

Je termine donc à la 42° place en 40'50".

Les cuisses et les mollets sont durs.....et la sensation du travail bien fait où tout a été donné. 

Au retour à la maison, je constate que j'ai amélioré mon chrono de 3'26" sur ce cross (44'24" en 2014).

 

Posté par runningmike à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2016

Foulées Pirisiennes

Première édition de cette première édition de course à Prix les Mézières, presque mon village natal; devant la maison de mes grands parents.

Au programme 7.5 km en nocturne.

Température fraîche, proche du 0°C.

Arrivés un peu juste, pas trop le temps de s'échauffer... tout juste 1 km de footing entre la voiture, le retrait du dossard et la ligne de départ....

Objectifs : courir à 5'/km pour Delphine et 4'15" pour moi.

Ca fait 1 mois qu'on a repris l'entrainement avec l'IM en objectif. Qualité à la piscine avec des éducatifs, foncier à vélo et léger fractionné à pieds sur du 30/30 pour allonger doucement la foulée et trouver des appuis.

 

Je me place devant....... ben quoi, même à 45 ans, on peut encore avoir envie de jouer .....

Bon, ok, départ en descente.... ca part vite, beaucoup trop vite pour moi avec la camarade Cyril du club. 3'30" le premier km avec le départ à 3'14".... Quand je dis, joueur.....

Mais après cette bêtise, les jambes sont dures, faute d'un réel échauffement...le bon goût de sang dans la bouche.... J'ai rajeuni de plus de 15 ans à l'époque des cross!!!

Je m'accroche au groupe, cyril à quelques mètres... Je reviens dans le 3' tour et un peu trop optimiste, j'essaie d'attaquer.... mais en vain.... Pas encore la caisse pour jouer plus.... La ventilation est difficile, le cardio à toc...... c'est bon, je suis en train de décoller la pulpe...

 

Je termine donc la course en 31'42" soit 4'14" au kilo ! Yes !!!! 53' place sur 211 arrivants.

Delphine termine en 4'59"..... Super aussi, 109' place et 3° Vétérane .

 

Très grande satisfaction pour ce premier mois de prépa IM.

A suivre....

 

 

Posté par runningmike à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2016

Swimrun Germany 1000 Lakes

Dernier objectif de la saison 2016 après le Swimrun Belgique, le Tri LD d Obernai, le Swimrun Suisse, le Tri LD de Gérardmer.

30232088280_4e49fdd650_b

Direction l'Allemagne, à 1000 km de la maison dans la région des 1000 lacs au Nord de Berlin près de Rostock.

 

Arrivée tardive sur site le samedi en milieu d'après midi, retrait des dossards avec le binome de Meudon (Nadja et François) avec qui nous étions en Suisse.

Briefing de course, on y retrouve Fix (Swimrun france) et le binome des Stéphane du Luxembourg.

On discute, on prend la température, on tente de se rassurer..... L'ambiance est donnée... il va faire froid. Nous en sommes tous conscients, sauf peut etre Michael, le Directeur des Otillo world series qui nous dit que demain, ce sera froid, chaud, froid, chaud. 

L'ambiance de course est toujours aussi sympa, les athlètes élite sont présentés, le point sécu et règlement donné.... C'est la grande aventure.

On doit réaliser 33 km de trail et 10 km de nage. Sauf que pour des raisons de sécurité, un troncon de swim est modifié et raccourci de 1200 m. C'est une bonne nouvelle pour tout le monde. Au fait, j'ai oublié de préciser, température de l'eau 10° C, température extérieure : 3°c et 9 °C au maxi.....

 

Pasta party et on prépare les sacs.

On emporte individuellement : chaussures de Trail La Sportiva, chaussettes de compression, trifonction du club, combi swimrun Orca, un bonnet de bain, lunettes de natation, pull boy, corde de tractage, porte bidon avec le ravito, sifflets de sécu, carte topo, boussole et trousse de secours.

Les séquences de swim et de run sont réparties ainsi avec 22 transitions et 11 lacs à traverser:

20161021_180031

20161022_184802

20161022_185007

 

Dimanche, 5h30 réveil et petit déj

6h30, départ en voiture pour Rheinsberg, le site de la finish line. Il fait 3° C.

Direction les bus pour rejoindre le site de départ. L'ambiance est calme... pour ne pas dire froide.....

Arrivés à Weinsberg, direction le château et son parc qui voit des athlètes se dévêtir frileusement pour revêtir cette double peau qui ne nous quittera pas de la journée.

FB_IMG_1477235349572

 

On se place dans le premier tiers, objectif, départ assez rapide sur le premier tronçon, pour se placer sur les premières nat.

Sauf que pour partir vite, ca va vite... 

1er kilo passé en 4'40" .... et on est à la traîne..... Ca court vite, très vite.....
Une fois dans les bois, erreur d'aguillage des premiers qui se trompent. Tout le monde suit bêtement comme des moutons.... J'avais vu la rubalise, mais dans la foule, pas eu le temps de réagir !

FB_IMG_1477113635024Heureusement, nous ne ferons que quelques hectomètres et revenons sur nos pas et rattrapons le gros du peloton. Cela nous perturbe et erreur d'attention, Delphine trébuche mais comme je la tracte, je lui fais perdre d'équilibre et chute. Rien de grave, pas de casse... Bon, ça c'est fait, elle est tombée à chaque swimrun lol !

 

Arrive la première mise à l'eau, de 1 km. On ne traîne, pas, on est rôdé aux enchaînements. L'eau est glaciale ! Souffle coupé, barre dans le crâne, crampes dans les doigts, l'eau me brule la base du cou et les bronches. Bon, pas grave, on s'en douait, j'envoie... Je contrôle Delphine qui est bien calée dans mes pieds; elle est écarlate !!!

Les bons nageurs arrivent et c'est la boucherie, surtout pour elle. Elle prend des coups mais des coups de plaquettes, et vu la température, c'est douloureux !

29898841543_45ed321041_bA la sortie de l'eau, c'est difficile de tenir debout de faire redescendre le sang dans les jambes; d'autant que l'on a à peine 1500 m avant de retourner à l'eau.

La seconde natation, longue de 1500 m est éprouvante sur le plan thermique. L'eau nous glace littéralement!

A la sortie, on constate les dégâts, de nombreuses équipes sont à terre en hypothermie; on apprendra que 40 équipes abandonneront à ce moment.

On grelotte, on tremble.... Je n'arrive pas à me ravitailler... suis déjà en mode survie.... et à peine 1500 m de course pour tenter de me réchauffer avant le 3° plongeon. La foulée est dure et douloureuse, mais on avance. L'organisateur nous annonce une bonne nouvelle. Au vu des conditions extremes, la décision est prise de supprimer une natation de 1500 m dans le lac le plus froid !

La 3° natation est originale, descendre une rivière, enfin, un ruisseau marécageux de tourbe, sinueux.. Je trouve cela ludique et l'eau est plus chaude.... enfin sensation ???? Il ne manque que les crocodiles ou les piranhas lol

30227477950_cb150fea75_b

 

 

On est désormais seuls avec quelques équipes, à l'arrière du peloton et on le restera ainsi toute la journée à remonter quelques binomes.

On prend beaucoup de plaisir sur ces jolis paysages qui nous rappelent nos lacs ardennais et le tour des Vieilles Forges.

Par ce que du plaisir, sur le plan physique, c'est compliqué ! On nage bien, de bonnes sensations, Delphine est bien, on ne perd pas de temps aux transitions, ni aux ravito, presque une superbe course.... Sauf qu'à pieds, galère.....  Les molets et les cuisses me brulent par le froid. La plante des pieds comme les orteills sont congelés. J'ai l'mpression d'avoir des cailloux et des morceaux de bois dans les chaussettes....

Delphine va bien, elle a un gros mental. Je sens qu'elle peine un peu par moment à pieds, je sens bien la corde se tendre et puis par moment elle allonge et vole au dessus des racines !

 

30226083330_f31d5169e6_b

Arrive enfin, le long tronçon pédestre de près de 11 km ! Le bonheur !!!

On arrive enfin à recourir et à se réchauffer.... A la lecture de la garmin à l'arrivée, on constatera que la moyenne sur le 10 bornes est la plus rapide de la journée, même sur de courts tronçons de moins de 2 km ! C'est pour dire !!! 

Les heures passent, les km qui nous séparent de la finish line se réduisent.. On passe la dernière barrière horaire éliminatoire avec 1 h d'avance. 

Dernière grosse natation de 1300 m !!! terrible, j'ai les jambes qui tremblent dans l'eau, je grelotte....., 700 m de course et on replonge pour 900 m.

Je donne tout au niveau des bras pour essayer de me réchauffer, j'ai le dos glacé, les bronches me brulent par le froid et quand je me retourne pour surveiller Delphine, elle est écarlate...

Je pense à la sortie de l'eau, au ravito prometteur et sa soupe chaude avant de s'élancer pour 4 km de trail. On tremble de partout.... J'ai du mal à saisir le gobelet et à enlever la peau de la banane. Ma tête veut et commande le geste, mais le corps ne répond pas !

29892467613_020a212422_b

 

Hélas, point de bouillon... juste de l'eau et des Twix..... J'aurais préféré un Mars... car tout le monde sait qu'après un Mars ca repart...

Mais le Twix, les 2 doigts coupe faim, vous connaissez ???, et bien là, le Twix, c'est 2 doigts coupe jambes !

Chose que je n'avais jamais eu et bizarrement Delphine, pile synchro avec moi, violente douleur à l'insertion adducteur quadriceps.

Impossible de courir et de marcher..... On se traine quand 2 miséreux..... On se dit que ca va etre compliqué.... Je regarde la montre... 18' au kilo !

3 équipes nous reprennent... On s'étire... on arrive à remarcher... Le trot est douloureux puis ca passe, on recours et on va rechercher ces équipes jusqu'à la dernière mise à l'eau. On termine ce tronçon à moins de 5' au kilo.

Après réflexion, je pense qu'avec le froid et les tremblements, on a du inconsciemment contracter les cuisses sur le pull boy... jusqu'à un point de non retrour et de douleurs.

 

Dernière nage, 600 m, une équipe homme est dans nos pieds, je lâche tout, on sors de l'eau rapidement, Delphine veut sprinter... Elle a un mental de folie...

 

30544134756_104b961978_o-v2

On franchit la ligne en 7h12'58" pour ces 43, 11 km d'aventure glaciere.

Au détail, 35.27 km de trail en 4h05 et 7.835 km de nage en 3h07'

 

Epuisés, frigorifiés, on tremble de partout... On se change rapidement puis direction la douche, chaude :)

Nous retrouvons tous nos amis, finishers, repas d'après course, soirée de remise des prix et soirée festive.

 

Au final, nous terminons 76° sur 180 équipes au départ et seulement 101 à l'arrivée. Quant au classement mixte, nous sommes 21°sur 57 équipes engagées.

 

Nous sommes hyper satisfaits de cette course qui restera un évènement exceptionnel et la médaille Finisher a toute sa grande valeur. Nous sommes loin au final dans le classement, plus loin que mes espérances. Mais sincèrement, on a bien nagé pour notre niveau et on a terminé !

40 % d'abandon.... et on est finishers....

Personnellement je suis un peu déçu de nos courses à pieds où l'on avait bien bossé et on savait que l'on peut courir en 5'15" en swimrun sur ce genre de parcours... mais Dame nature et sa météo sont des éléments qu'il faut prendre en compte. Et ceux qui apportent encore plus de valeurs aux performances de tous les athlètes qui ont pu en terminer (PS, les dernière terminet en 8h56 !!! Respects total)

 

 

20161023_224429

 

 

Posté par runningmike à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 octobre 2016

Semi marathon de Reims

Une semaine après le Sedan Charleville, direction Reims avec la Miss et Ulrick du CTA pour le semi marathon.

 

Pas d'objectifs particuliers : faire une séance longue cool en prépa swimrun pour nous et marathon pour Ulrick.

 

Nous nous plaçons dans le sas 1h45 avec pour objectif 1h55. C'est l'occasion de voir mon pote Fred de Metz, présent comme reporter photo pour couvrir sa moitié, présente sur le départ.

Départ par vagues... Rien à redire, c'est fluide, par de bousculades malgré les 3300 participants sur le semi et les 12 000 au total. J'aurai été impressionné par l'important dispositif de sécurité mis en place; mais revenons à la course.

Première partie dans le centre ville. Je n'ai pas de sensations, sens que la machine a du mal à chauffer, pas bien.... A l'arrivée, je verrai que sur le cardio, j'étais à 193 puls les 17 premières minutes ! Mais je retrouve mon souffle et peux me remettre devant avec Ulrick et donner le train à Delphine.

Les km défilent tranquillement sans saveur ni plaisir. La météo est pourtant idéale mais le parcours est monotone voire moche, très moche. Sans ambiance, en zone industrielle !!! Quelle déception, nous qui avions aimé le parcours du marathon l'année dernière. Quelle tristesse, comparée au Sedan Charleville !

Bref, ce n'est pas grave, c'est une sortie longue....

Nous passons la ligne tous les 3 en un peu moins d'1h52'.

Pas de douleurs, pas de fatigue.... Tout va bien. Une photo finishers avec la Team, puis retour à la maison.

 Une course de faite dans l'optique de notre objectif. ais bon, on aurait pu faire une sortie longue dans les bois, ca aurait été plus sympa.....

 

 

Posté par runningmike à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2016

Sedan Charleville

Ma 10° participation à cette incontournable course ardennaise, qui cette année, se voit modifiée avec un superbe passage place Ducale et donc une distance de 24.52 km au lieu de 24.3

14522903_1769426289961978_3812792037049635253_n

Après une soirée comptoir bien arrosée avec le camarade David, on se fixe le chrono de 2h soit 5' au kilo.

14h, départ.

Avec David, nous sommes cote à cote. On passe le premier KM en 4'42" puis 4'35".... Trop rapide.... Bon pas grave, comme on n'a pas d'objectif plus précis, on prend la décsion de maintenir, ca sautera si ca sautera !

KM 12, ischio droit tendu, ca remonte dans la fesse..... Un point faible et ma sciatique. On s'accroche, on ne lâche rien. Nous sommes toujours sur le même train, on discute, tout va bien.

KM 20, bon, il est temps de prendre un gel ! Ca commence à etre dur, je passe le semi en 1h40, très content, la fin approche.

On accélère, tout déroule bien, 4'40" puis 4'30" et 4'26" le dernier kil pour finir.

Nickel, 1h55'et quelques secondes. Soit une moyenne de 4'42"! Inespéré !!!

Superbe course à deux, c'est sympa.

Delphine termine en 2h10, améliore son chrono et réalise sa meilleure perf sur semi (1h50).

Posté par runningmike à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2016

Kayakthlon de Sedan

Petite compétition pour le fun et le plaisir.

Avec mon pote Laurent de K Raid Ardennes, on a pris le départ de cette première édition avec comme parrain, Etienne HUBERT, le kayakiste français, tout juste rentré des JO.

 

Au programme de ce raid, 8 km de running, tir à la carabine de 10 plombs à 10 m et 8 km de canoë.

 

14 équipes au départ de cette épreuve et nous sommes les seuls à ne pas venir du cano kayak.

14h00, Etienne nous donne le départ.

Départ rapide (3'25" sur 500 m.... puis on se cale avec 2 autres équipes. Le train est bon, nous menons la course d'une belle régularité et terminerons en seconde position après avoir relâché avant le tronçon 'tir'. Moyenne de 4'09" !
Je suis hyper satisfait car j'ai une grosse semaine de swimrun dans les jambes et le sbras. j'étais loin de m'imaginer que je serai capable de courir à nouveau à ces allures.

 

Tir à la carabine dans un stand couvert où il fait très chaud. On dégouline de partout, la vue se trouble, le palpitant est bien là et le tir debout sans appui demande de la concentration. Les armes sont sensibles et j'ai du mal à bien tirer. Au final, nous obtiendrons 9 ' de bonification.

On s'élance pour un court tronçon run de 800 m avant de rejoindre l'aire d'embarquement.

Nous mettons notre embarcation à l'eau à la seconde position. Le plus dur est là.... il va falloir tenir face au retour des kayakistes.

Le rythme est bon, laurent assure à la navigation. On avance bien avec une moyenne de 7.4 km/h sur les 8 km.

A mi parcours, je n'ai plus de bras ni d'épaules, je modifie mon coup de pagaies et augmente la fréquence. J'ai mal partout, n'en peu plus mais personne n'est revenu sur nous.

On franchit la ligne en 1h52' (y compris le temps du tir) à la seconde place scratch. Avec les bonifications du tir, nous perdons une place et terminons au final 3°.

 

Une très grande satisfaction pour nous deux, une belle course où tout à été donné.

 

 

Posté par runningmike à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2016

Triathlon XL de Gerardmer

14212807_1819508251614787_4735156815337185885_n

Gerardmer sous le soleil .... C'est à vivre !
Superbe week end triathlon à Gerardmer.

Pour ma première fois, sous le soleil et avec 24°C ! Que dire de l'eau du lac, j'ai meme pensé que l'on allait nager en combi. Amon grand regret, combi lol

 

Format habituel pour ce "XL" à savoir, 1.9 km de nage, 93 à vélo avec 1800 m D+ et ses 4 bosses à faire 3 fois puis 21 km (170 D+) en 3 boucles.

5 Team Sedan Triathlon au départ et autant d'amis carolos.

Près de 1650 athlètes au départ..

 

SWIMM

Je me place devant, très devant, voire trop devant.... avec Cyril pour suivre les conseils d'Eric : tu pars vite comme ça t'es pas embeté et tu ne prends pas de coups...

Donc, on est en première ligne. Coup de canon pour le départ, je m'élance, dans les premiers..... A bloc....

La garmin me donnera 1'15" au 100 les 200 premiers metres....

Puis, c'est le tsunami.... Les auttres arrivent.... affreux.... J'ai inmpression de la vague me tire vers l'arrière, que je recule...... non en fait, je fais déposer, écraser, tapasser...... Quel âne !! 
Bon pas grave, je continue à donner tout ce que peux en prenant des coups (moins de 1'30" sur les 500 premiers metres). et donc forcément je coince un peu après ....

Je sors en 34' à la 524° place soit 1'45" de moyenne. Je bats mon record de l'épreuve...

 

Transition classique et sans probléme particulier.

 

BIKE

Connaissez vous l'expression "qui part comme un frôlon, rentre comme un couillon" ????
Bien, je dirais que je pourrais me l'appliquer !

Début de vélo, rapide, ascension de la première bosse après 2 km de pédales se passe bien, il y a du monde, ambiance Alpe d'Huez.... Il y a de nombreux cyclistes, ca frotte, mais ca monte bien. Dans la Vallée vers le second col, ca roule fort, très fort. J'appuie pour rester au contact. 
Suis dégoûté de voir l'esprit sportif des concurrents... Ca roule en peloton, un gars drafte comme un fou une nana !!!

Meme dans les descentes, ca roule fort, j'ai du mal à tenir le rythme... Mais je me sens bien, et je prends le risque de sauter, on verra, je tente....

 

Je roule à distance et termine la premier boucle en 1h06 soit un peu plus de 29 km/h de moyenne.

2° boucle, sur les mêmes bases, mais dans le deuxième col, ca coince, je n'arrive pas à les suivre...le 21 dents à l'arrière serait t il trop juste....
Je boucle en 1h10 , comme l'année dernière.

La 3° boucle est un peu plus compliquée. La vallée avec le vent de face me fait mal aux cannes, les cols sont durs. Cyril me rattrape au sommet du second col mais ne peut me suivre dans les descentes. Je poserai le velo un peu devant lui.

Au final, je termine le vélo en 3h33 et à la 591° position. Meme chrono que l'année dernière.

 

RUN

Transition commune avec Cyril puis départ du semi.
Les jambes sont dures et j'ai un point de coté. Pause pipi et je marche un peu pour faire passer le point et m'élance dans la partie boisée et pentue.

Petit train, cool, mais j'avance.

Je m'hydrate bien à chaque ravito et m'arrose. Mon allure est bonne (enfin pour moi, 5'30", ce qui correspond à mes allures de footing en ce moment). Je suis donc satisfait de courir à cette allure, sur un semi, et après un gros vélo.

Je rattrape Cyril qui a des crampes puis me dirige vers la finish line.

Je termine le semi en 2h09.

 

Au final, j'améliore mon chrono vosgien de 10' et termine en 6h22 à la 624° place.

 

 

Quant à Delphine, il assure, rélaise un beau parcours, améliore son chrono de 5' et termine en 8h05'.

14238222_529072333948148_6513866563538338224_n

Posté par runningmike à 21:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juillet 2016

Swimrun Germany

1000-Lakes-Logo_105614

Quelle magie ces Swimrun.....
Course par équipe, en mixte et avec son conjoint..... Génial.

 

Ayant complétement flashé depuis l'année dernière sur cette discipline, nous venons de nous inscrire sur une autre manche du World Séries OtillO. Cette fois ci, direction l'Allemagne fin Octobre pour la 1000 Lacs.

 

Au programme de ce swimrun de 48 km, 10 km de nage dans 14 lacs.

La plus grande portion sera de 2000 m dans une eau de 12/14°C et du trail dans la forêt aux couleurs automnales.

 Ce sera donc le dernier objectif 2016 après le swimrun Belgique, tri LD d'Obernai, swimrun Suisse et tri de Gerardmer....

Ensuite, ce sera place au repos et à la préparation pour l'Ironman d'Autriche et le défi 2017, un 10 000 m de nage....

Posté par runningmike à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2016

Coupe de France Eau Libre dans les Ardennes

28546859695_f2003abf29_o

Nager en eau libre est une super expérience que tout triathlète devrait essayer. Quel niveau ces nageurs…..

 

Ce dimanche, direction le lac des vieilles forges dans les Ardennes pour la 3° édition.

Au programme, 500/1000/2500 et 5000 m.

 

Antoine est sur le 1000 m

Delphine, le 2500 m et moi le 5000 m.

 

L’eau est mesurée à 24.1° C. Combinaison autorisée mais le commissaire de course attire notre attention sur le risque d’hyperthermie.

On prend les combi swimrun, moins étanche….

Que de monde au départ, 350 nageurs dont 165 nageurs sur le 5000 m

Je suis le premier à m’élancer de la famille….. Le niveau est relevé Lars BOTTELIER (vainqueur de notre 5000 m à Sedan en 57’ et Axel RAYMOND, champion d’Europe, qui nous explique nager entre 120 et 140 km/ semaine… plus du footing et du vélo !)

Pas de gros objectif pour moi, préparation génée depuis Noel avec une tendinite (merci le ponçage de plafond placo) et juste des sorties de 1500 m pour le swimrun et 2 sorties à 2500 m cette semaine.

Comme d’habitude sur les manches de coupe de France de 5000 m, je me retrouve seul très rapidement, et dans les derniers….
Je passe les bouées avec plaisir, très bonne orientation, tout se passe bien. Dans la grande ligne droite sur la première boucle, nouis sommes 4, 4 de front, personne ne cherche à drafter. Bon esprit sportif.

Première boucle de terminée, j’attaque la seconde…. Je nage toujours à la meme allure mais sans les épaules se durcir.. Sur la fin, des nageurs reviennent et dans les 300 derniers metres, je lache un peu par rapport à eux.

Pas grave.

5036 m au GPS, signe d’une bonne orientation.

1h40’58’’ au final. Temps très correct sans prépa spécifique, pour mémoire, meilleure perf 1h37 mais tous mes autres 5000 m sont en 1h41’1’’ et 1’41’25’’. Donc nickel.

L’après midi, place à Delphine qui fait toute sa course en crawl et avec une très bonne orientation (je l’ai suivi en canoe), elle termine en 1h12.

Et antoine termine 11’ en 20’58’’ sur son 1000

Posté par runningmike à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2016

Swimrun Suisse

Pour notre 3° Swimrun et deuxième de l’année, direction la Suisse, à Saint MORITZ dans la très belle vallée de l’Engadine.

 

L’épreuve est renommée….. une des plus dures du circuit mondial, la plus belle (selon les experts) et la plus compliquée.

 

Sur le papier, 47.5 km de trail, 5.9 de nage.

Altitude minimale 1800 m, maximale 2200 m et 2700 m de D+ sur ma Garmin.

Un parcours de trail avec des singles techniques et physiques, des zones roulantes, des lacs d’altitude à l’eau fraiche (entre 9 et 14° C) et surtout nager en altitude….

Des barrières horaires compliquées, de longs tronçons de nage en fin de parcours générant des hypothermies et nombreux abandons ou hors délais.

En étudiant la course, on se rend compte qu’il y a souvent 50 % d’équipes qui ne rejoignent pas la finishline.

 

Le décor est planté !!!

 

Préparation :

Pour une telle épreuve, il faut que tout l’aspect logistique, matériel soit OK, que nos corps soient habitués aux footing trails, nage en eau libre et courir les pieds dans l’eau ou trempés…

Sauf que voilà, entre mes blessures depuis quelques années, ma grosse entorse de Noel, je n’ai pu reprendre le sport qu’en mars et encore quelques rares footing de quelques km.

 

Mais cela dit, les quelques courses du début de l’été m’ont rapidement remis en route. Quant à Delphine, elle s’épanouie au fil des épreuves et acquière de plus en plus d’expérience.

 

Coté matériel, et afin d’éviter les galères de notre premier swimrun en Belgique en 2015 (23 km), j’ai passé l’hiver à visionner des reportages de courses pour choisir notre futur équipement. Combinaison swimrun ORCA, Trail La sportiva Helios 2, chaussettes de compression, lunettes de natation photométrique Zoggs, harnais de tractage, corde et pull Swimrunners suédois, kit hydratation Raidlight avec porte gel, 2 flasques, une petite boussole Décathlon et un kit de premier secours minimaliste. Tout fut testé en grandeur nature au Swimrun Belgique au printemps sur les 42 km ou lors de nos entrainements ardennais 

Swimrun Vieilles Forges 08

 

Coté course, étude du tracé sur carte IGN, lecture des courbes de niveau et traçage dans Garmin GPS. Le circuit est mémorisé…

La première partie sera difficile avec 6.3 km d’ascension très technique et physique avant de rejoindre le premier lac d’altitude, descente dans la vallée, 5 km « roulant », 2° natation, 6 km trail vallonné, 830 m de nage, 7.4 km de trail accidenté, 625 m de nage puis à nouveau 7 km durs, techniques et très accidenté qui se termine par un long chemin en bord de  lac en plein soleil.

Cette première partie est la plus physique à pieds avec des barrières horaires compliquées sur le papier. C’est aussi la première barrière d’élimination, que nous devons passer au bout de 5h45 d’efforts.

 

Puis on enchainera sur la seconde partie, différente mais tout aussi difficile… Celle de la fatigue, du froid et des longs tronçons de nage, propices aux hypothermies et hypoglycémies.

1.4 km de nage, 3.6 vallonné à pieds, 1.3 de nage, 1.5 à pieds, 550 m de nage puis enfin la dernière barrière horaire qu’il faudra franchir avant 8h20 d’efforts.

Puis le finish avec 8.30 km de trail physique, 400 de nage et la libération avec 2.7 km de parcours roulant.

 

Au départ 183 équipes et 51 en mixte.

 

Coté sportif :Quelques entrainements spécifiques swimrun avec Delphine sur de très courts tronçons pour s’habituer et mémoriser les transitions (enlever et remettre la combi en courant, courir avec les équipements, régler la longueur de la corde, travailler la mise à l’eau……).

Tout cet aspect se montrera une véritable force pour nous, qui compensera notre faible entrainement..

Mais l’équipe de France d’athlé n’a t elle pas gagné les JO au 4*100 m grâce à la technique contre les monstres américains ?????

 

 

Jeudi

Départ  de la maison, direction la Suisse, long trajet mais quelle arrivée !!! Un col magnifique de plus de 40 km…. J’aurais bien troqué le volant contre mon vélo… Mais bon, on n’est pas là pour ça !

 

Vendredi

13645261_10209668283322352_2355272223050288809_n

On décide reconnaitre la première partie, longue de 10 km, la plus dure à pieds, la plus technique et la plus stratégique.

On part en tenue de trail, ciel bleu, le soleil cogne. Sur le parking, on fait la rencontre d’une équipe, un américain et un slovaque. On fera le parcours ensemble.

Le parcours est programmé dans la Garmin, on a plus qu’à se laisser guider.

1.3 km sur un large chemin puis single technique de rochers, de racines…. Ca tire les cuisses, on marche….. Le soleil  brule…. Décision prise : dimanche, on fera avec la combi sur les hanches…

Au sommet, on redescend vers le premier lac. Delphine qui fait du coup son premier véritable footing trail hallucine dans la descente. Petite photo au lac, 1h10 pour y arriver. Vérification sur le tableau de marche…. Guide pour hors délais : 1h05 !  Coup au moral !

La stratégie sera donc de partir vite, si possible dans la première moitié du peloton et de tenir en cote…

Récup au bord du lac avec les kitsurf , une pizza et une bière (60 € à 2 !!!! ).

 

Samedi

On vient voir le départ du Sprint, faire un tour sur le village de course, rencontrer des français dont des connaissances web, le Team Belove, une équipe de Bordeaux et de Meudon.

L’après midi, balade sur le parcours pour s’acclimater à l’altitude et reconnaitre certains tronçons.

Apéro d’avant course avec les organisateurs et tous les athlètes. Super ambiance. La course est " Championnat d’Europe ", les meilleurs sont là. Le Directeur du Worls séries Otillo présente les candidats aux titres….

 

Dimanche

5h15 : Réveil, gatosport et direction le bus pour rejoindre la ligne de départ.

Gros stress pour nous, personnellement, je me vois non finisher et hors délais à la première barrière…… On nous rassure…. On verra bien.

 

8h00 : Départ.

28183005176_fd2bc67077_b

On se place devant et départ rapide.

Les premiers s’envolent comme sur un 10 000 m… Je me retourne, évalue, je pense être dans la première moitié. Delphine est essoufflée, ca va vite et avec l’altitude, le cardio palpite… Début du single, ca bouchonne, mais c’est ainsi…. On monte, il fait chaud, on s’hydrate, lui donne la main dans les tronçons les plus pentus…. Au sommet, descente vers le lac. On perd quelques places par des équipes aguerries aux trails et qui descendent bien. Delphine se fait rouspéter car elle ne descend pas assez vite…..

A l’approche du lac, on s’équipe en courant… on met à l’eau immédiatement sans perdre de temps. Saisissant, mais rien d’extrême pour nous. 9°C de la rigolade !!!MDR.

A la sortie, je perds l’équilibre mais me rattrape, idem pour Delphine mais en tombant, elle s’ouvre la main. Ca saigne, je regarde vite fait, c’est léger. OK, on regardera ca ce soir ! Elle n’aime pas la vue du sang et ca l’inquiète…

 

La deuxième mise à l’eau me semble glacée…. Au bout de quelques minutes, je m’habitue et la barre dans le crâne passe…. Je n’ai aucune sensation dans l’eau, aucune force….. serait ce l’altitude et la manque d’oxygène ?

Delphine est dans mes pieds, tout va bien.

 

28237465286_45caaed2e5_b

Les enchainements se passent bien, on gère à merveille nos changements, pas de perte de temps, je suis la course et les distances au GPS, on anticipe les prises d’alimentation avant les natations… Bref, on  gère bien.

 

Les parties les plus pentues en trail sont dures pour Delphine, je l’attends, la pousse un peu, mais elle a un gros mental  et ne lâche rien.

Tout se passe bien, on avance et on est constant avec les autres équipes.

 

Enfin, on approche de Silvaplana, et donc synonyme du cutoff, du temps éliminatoire…

On passe avec 30’ d’avance.

Génial.

Suis super content…. Je dis à Delphine qu’on sera finishers et dans les délais, elle me ramène les pieds sur terre en disant qu’il nous reste encore 3h30 de course !!!

 

Arrive donc le plus long tronçon de nage… L’eau est froide mais ca ne nous gène pas. On nage bien, on suit quelques équipes voire on en double. On voit des équipes masculines en plaquettes qui n’avancent plus, désunies et qui pêchent……. Ca me remonte encore plus le mental.

Sortie d’eau, une soupe et on relance….

 

27611571444_b5de7aa40a_b

Dernier Cutoff, le directeur de course nous annonce que nous sommes 80° et qu’on a 1 h d’avance. On sera finishers, on peut marcher sur les 8 km de trail. Que nini…

On ne lâche rien….

On gratte quelques places, dernière nage, ca bagarre… nous sommes 3 équipes à la sortie d’eau…… Le vent s’est levé, fort (48 km/h selon la météo) et de face.

L’équipe masculine nous distance sans que l’on puisse imaginer les suivre. En revanche, les suisses nous accrochent. Je dis à Delphine de se coller à moi, de profiter de l’aspiration et de se protéger du vent. Je lis le parcours et cherche à me protéger du vent. Les suisses se rapprochent….. Il nous reste moins d’1 km, face au vent, Delphine accélère, je relance et face au vent, les suisses décrochent….

 

28193432826_1fa809fe8b_b

On savoure comme jamais cette finishline…

8h36 d’efforts, 74° place sur 183 équipes….

16° équipe mixte sur 51.

 

 

Tous les records tombent… nombre de participants, nombre d’équipe finishers, record de l’épreuve, densité et niveau des équipes…..

 

27611627593_63e6a8b689_b

 

Epuisés mais heureux, nous partagerons ces bons moments avec le team Belove (3° équipe mixte, podium européen et Qualif pour les Mondiaux), Meudon et les Bordelais autour d’un barbecue d’après course offert par les organisateurs

 

On regarde l’avenir avec la forte envie de revenir et d’en faire d’autres.

 



Posté par runningmike à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]