RUNNINGMIKE

05 novembre 2017

10 km de Rethel

Un peu de rythme au programme pour clôturer une séance de vacances avec les enfants avec rando, pêche, roller etc.....

Direction Rethel pour dans un premier temps, la course cadets avec Antoine et Timo (le coureur VS le cycliste) et où le sprint final les départagera. Vistoire à l'ainé , le coureur....

Puis place aux parents : le 10 km.

J'ai dans la tête le chrono de 41'20" réalisé au printemps à Charleville après une grosse semaine de compet (Duathlon de Charleville et trail de la boulette). 

J'essaie donc de partir sur la base des 4'. J'ai bien dit 'j'essaie' car dès les premiers hectomètres, je constate que ce n'est pas possible...

Premier km : 4'11" !!!! puis très rapidement, je plafonne autour des 4'20" sans pouvoir aller plus vite. 

Je suis bien et reprends des concurrents mais ne peux aller plus vite. Dommage.

Je termine donc ce 10 km bien loin de mes espérances en 43'27" (pour info 44'00" il y a 3 ans) et 193°/1200

Quant  la miss, elle est contente et réalise son premier SUB 50'

DSC_0224

Posté par runningmike à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 octobre 2017

Trail Halloween

Direction Nouvion sur Meuse pour un petit trail de 15.3 km.

Après les bonnes sensations de la semaine dernière et une bonne semaine d'entrainement, j'ai envie de jouer et de faire une bonne course.

 

FB_IMG_1509225794718

Départ bien placé mais très rapidement je sens que je n'ai pas récupéré de la séance de jeudi soir.

Donc je me résonne et tiens une bonne allure sans me mettre dans le rouge.

Les cotes passent bien, je relance dans les singles, mais en revanche, dans les descentes, je suis prudent et me fait bien doubler.

 

IMG_0949

La course passe très vite et je ne rencontre aucune difficulté. L'allure de course tourne autour des 4'30" sur les parties relativement plates. Tout va bien.

Vers les derniers km, mon pote Philgood me rattrape et me dit d'accrocher pour recoller au groupe. Je le laisse partir et déroule sans forcer en pensant à la sortie vélo du lendemain.

 

Je termine ce trail en 1h16'49". 
Je repartirai immédiatement trottiner pour aller chercher la miss qui termine en 1h25.

 

IMG_1053

Posté par runningmike à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Saison 2018

LogoRentrée

 

Nouvelle saison en approche avec ma petite femme.

 

L'objectif principal de la saison sera l'Ironman de Roth

téléchargement

Mon 12° et le 3° pour Delphine.
Objectif SUB 11 et s'approcher des 13 h pour Delphine.
Mais aussi accompagner Cyril qui fera son premier IM le jour meme de ses 40 ans. Ce sera un super souvenir et ca me rappelle Moritzburg un certain 18 juin 2011....

 

Mais d'ici là, on sera sur d'autres belles courses, en prépa :

26 novembre 2017 : Marathon de la Rochelle (ma 37° participation à une course distance marathon ou plus...)

4 mars 2018 : semi marathon de Paris

29 avril 2018 : Championnat de France Longue Distance de Duathlon

5 mai 2018 : Swimrun Belgique (38 km)

13 mai 2018 : triathlon LD de Choisy au Bac

3 juin 2018 : triathlon LD de Lusigny

 

Puis après en Juillet, courses pour le plaisir..... swimrun, triathlon, un autre Ironman, un marathon en fin de saison....... Chaque chose en son temps.....

 

Posté par runningmike à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2017

Rimbaud City Trail

Le Rimbaud City Trail, où comment re-découvrir sa ville en nocturne.

Superbe course organisée de mains de maître de la part des Grenouilles Vertes K Raid.

Même si le tracé empruntait nos parcours footing, les faire en les enchaînant de nuit et avec 800 personnes, c'est génial.

Et que dire des jeux de lumières, la traversée de bâtiments comme l'Hotel de Ville, le Bowling, le collège Rimbaud......

Bref un beau moment.

20171021_152407

2 parcours étaient proposés : 13 ou 19 km.

On s'inscrit sur le 19, histoire de faire un peu de bornes.

Je me positionne pas trop loin du départ avec Greg, Cyril et Brissou. Delphine décide de partir loin avec Hervé et Arno et de faire une sortie longue cool.

Pour ma part, envie de courir au train sans me mettre dans le rouge mais juste dérouler et pour me faire plaisir.

Le départ est rapide car très rapidement un point de blocage est annoncé avec risque de bouchons.

Ca bouchonne dans les escaliers, dans les petits singles.... En fait ce sera une bonne séance de fractionné entre les parties de courses et les points de passage d'escaliers.

Arrive enfin la belle côte du Plateau de Berthaucourt... Ca grimpe bien, reviens sur pas mal de monde et prends beaucoup de plaisir dans la partie boisée. En revanche la belle descente  est un peu compliquée pour moi entre mon manque de confiance sur les parties techniques, une lampe frontale un peu faible en énergie (j'aurais du changer les piles, elles ont plus de 2 ans :( ) et ma mauvaise vue... Je perds pas mal de places, vois passer Denis et Vincent qui déroulent vite. Je fais l'effort dans le Mont Olympe pour recoller.

Au niveau de la Péniche et du Musée Rimbaud, on reprend des attardés du 13. Il y a pas mal de monde et de nombreux spectateurs. C'est génial, les traversées du Musée des Marionnettes et des arcades de la Place Ducale sont magnifiques. Que du bonheur.

FB_IMG_1508661134985

C'est génial...On devine c'est immense écran géant qui rediffuse la course depuis des points live sur la course. Au top de l'organisation.

Enfin arrive la finish line au bout de 19.5 km pour 1h40'56" et une belle 57' place.

Très content, objectif atteint.

Delphine terminera avec ses acolytes et en ayant pris du bonheur et du bon temps (et oui, fallait pas s'arretr au bar de Central Park pour la bière, tu aurais été sur le podium;) ).

Posté par runningmike à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2017

La course des Loups

Petite course nature pour le plaisir et faire du rythme.

Au programme, une course nature de 14.2 km en 2 boucles vallonnées et boueuses.

L'originalité ?

Course en couple où on reste ensemble.

Après un bon échauffement, le départ est donné, on est aux avants postes et la première côte pique un peu...

Delphine monte un peu dans les tour et coince après dans les pâtures, elle s'accroche et je la pousse dès que les pistes et chemins montent.

Puis sur la fin, beau petit chemin sympa dans les bois puis une belle descente de 2 km pour rejoindre le village.

Elle fait une grosse descente et on revient sur des équipes. On s'accroche et on maintient ainsi notre 6° place.

1h20' pour cette course nature. J'enchaineria ensuite par 4 km de récup.

 

Que du plaisir, une bonne séance de 20 km. Bien pour la reprise.

course des loups

Posté par runningmike à 21:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


24 septembre 2017

La Culminante

3 semaines après le second Ironman de l'été, c'est la grande reprise.

2 semaines de repos total sans penser au sport... rien.... juste la préparation du mariage et un week end de rêve avec notre famille, nos amis et les enfants.

IMG_0686

Mais bon, voilà, faut redescendre sur terre et reprise cool en fin de semaine avec natation mercredi et petit footing jeudi soir.

 

Et ce matin, direction la Vallée, les Vieux Moulins de Thilay pour une course nature roulante de 15 km.

Pas d'objectif performance pour cette première course sous un nouveau maillot, celui du CMA où nous venons de prendre une licence d'athlé.

On se place à l'arrière...

Je fais les 5 premiers KM cool à 5' de moyenne. Puis j'accélére ensuite sur 8 km (entre 4'20" et 4'40" selon le D+) puis je coupe complètement et fais les 2 derniers km en relâche totale.

Je termine donc 45°/80 en 1h14'57" ce 15 km, soit un beau 5' tout rond...

La saison 2018 débute donc....

 

Posté par runningmike à 21:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 septembre 2017

Ironman de Cologne

Second Ironman de l'année, 2 mois après Klagenfurth.

Direction l'Allemagne pour un Ironman à la Deutsch Kalitat et la super organisation.

Epreuve sympathique que j'avais pu faire en 2012 et où avec Delphine nous avions fait l'aquathlon LD il y a quelques années.

 

FB_IMG_1503390562825

 

Bilan de la prépa post Klag.

Bien, ce fut light.....

Récup post Autriche, fallait souffler, une mauvaise chute du 1er étage, sans grosses conséquences mais une belle plaie sur le tibia qui ne se cicatrise pas et m’empêche d'aller nager....

Puis en aout alors que la plaie commençait à se refermer, petit accident de karting où je pose l'autre tibia sur le pot d'échappement. Brulure second degré 4*5 cm. Bref, pas de natation de prévue...

Ce qui fait, en fait que j'aurai nagé 3 fois en 2 mois dont le tri LD de Maredsous....

Footing, euh...... cool, rien de trop.. juste quelques footings plaisirs de 7/10 km.

En revanche on a maintenu notre sortie dominicale avec 110 km à chaque fois. Je me sens bien sur le vélo, puissant et pense faire un gros bike sur cet Ironman que je prends comme 'entrainement' pour Roth 2018.

Car c'est vrai que je constate que je peux me préparer pour un objectif de début de saison et de fin de saison, mais une course en septembre, c'est compliqué avec les vacances, les enfants, les barbecues, les travaux, les espaces verts... Bref pas la tête et l'envie...

Donc on a pris notre décision, plus de gros objectifs à la sortie de l'été...

Ah, j'oubliais.... l'été fut consacré également à la préparation de notre mariage dans 10 jours ....

 20170902_143312

Cologne.

Départ samedi vers 10h00après le boulot de Delphine.

3h00 plus tard, nous sommes sur le plan d'eau, retrait des dossards, visite de l'expo et dépose des vélos, sous la pluie.....20170902_170040

Petite surprise, pas de cadeau souvenir au retrait du dossard..... Dommage.

Direction l'hotel au coeur de la ville juste à coté de la finish line et d'un grand parking sous terrain où la voiture se laissée pour le week end.

Hotel bien situé pour l'Ironman, mais mal isolé, bruyant, sanitaire sur le palier et cher....(hotel Alt Deutz), et je ne vous parle pas de l'échelle de meunier pour accéder au 4° étage..... Impossible le soir de l'IM ou de descendre le lendemain. Quant au(x) vélo(s), je n'ose pas imaginer...

Bref, notre pasta party accompagné d'une bonne glace et de la bière locale fut bien sympathique.

 

Dimanche.

Réveil 3h30. Petit déj, sur le coin du lit.

Direction le parking sous terrain pour y laisser nos affaires puis 35' de marche pour rejoindre le départ de la navette pour la zone de course. La nuit est fraiche et à 4h30 du matin, dans une grande ville, on rencontre les fêtards sortant de discothèque qui regardent bizarrement ces 2 zozos en rose et bleu...

Installation à T1, on gonfle les pneus, on se change....Il ne fait pas chaud, 10°C et la rosée matinale me parait bien fraiche.

Nous faisons alors la connaissance de Lawrence, l'autre francais engagé sur la course avec qui j'avais échangé il y a quelques mois sur facebook pour lui donner quelques conseils et organisation sur cette course. C'est son premier IM, objectif 12h00. Je lui dit que l'on risque de passer la journée ensemble, car je vise ce tempo.

SWIM :

20170904_203744

Mise à l'eau. Surprenant le contact avec l'eau plus chaude que la température extérieure. Le jour commence à se lever, le soleil rouge et ce début de ciel bleu laissent présager une belle journée. Le brume s'élevant du plan d'eau donne un décor magique et fantastique.... Mais ce n'est pas l'heure à la poésie... C'est l'heure des guerriers et des Ironman!!!!

2 vagues..... nous et les Hawaii, 15' plus tard (athlètes allant à Kona dans1 mois, swim, bike comme nous mais uniquement 14 km run)

Le parcours est simple, un plan d'eau d'aviron de 2000 m avec des couloirs. Je me cale sur la première ligne d'eau et nage sur la ficelle. Tous les 250 m, il y a un panneau qui t'indique la distance. Au U turn, chemin inverse... Donc en théorie, ca ne peut que nager droit...

Prudent au vu de ma faible prépa, je pars derrière, objectif, sortie longue.

Je nage et vois passer les panneaux régulièrement, tout va bien, natation propre et cool. Sotie de l'eau au bout de 3950 m !!! (et moi qui ait nagé tout droit sur la corde....) en 1h190 Bon déception, c'est mon plus mauvais temps sur IM, mais je ne pouvais pas espérer mieux. Ca me fait une moyenne de 2'/100 m. Correct quant même...20170905_064957

T1 :

Transition rapide, j'observe les autres concurrents, ca se ressuie, ca se couvre et se change. Je comprends un peu mon voisin grelotant me dire 'es ist kalt'.  Il a froid lol

Et bien moi  je suis en trifonction, je ne me change pas, ne me ressuie pas et pars immédiatement, pieds nus, juste mon maillot de vélo manches courtes à la main avec mes ravitos.

 

BIKE :

20170904_203658

T1 est distant de T2 d'une quarantaine de km sur autoroute.

Donc le bike est simple, aller et retour sur l'autoroute, où l'on utilise les 4 voies. Parcours roulant, bon revêtement, léger faux plat, juste quelques virages casse pattes dans la ville pour le demi tour. Imaginer 700 m D+ sur les 180 km...

Dans ma tête, je pars pour assurer un 33 voire approcher les 34 de moyenne. L'idéal étant de rouler à 33la première heure en tournant les jambes puis d'appuyer ensuite. Ca se passe bien, ca roule bien, tout le monde en file indienne sur l'autoroute. A certains moments le compteur dépasse les 40 voire même 55 dans le tunnel... Je gère, ne m'occupe pas de la vague Hawaii qui me dépasse à toute allure (ce qui me permet d'apprécier et d'admirer le niveau de ces athlètes. Hawaii c'est autre chose, une autre planète...).

Et puis d'un seul coup, le mur. Plus rien, mais comme le mur du marathon. Plus de jus... Je passe de 35 à 25... Je me mets en danseuse sur des faux plats descendants pour avancer. Je suis scotché. Je pense avoir crevé, car le vélo n’avance plus ! Que dalle, c'est moi.... panne sèche dans le moteur...

Ok, mais voilà, nous sommes au km 40 !!!

Je serre les dents, m'alimente et insiste... Je ne comprends pas..

Km 70, suis cuit de chez cuit. Je baille à m'arracher la mâchoire, je m'endors sur le vélo, ne suis pas bien. Grosse envie de m’arrêter, de m'allonger et dormir.... Grosse, très grosse envie de jeter l'éponge. Mais voilà, Delphine est en course, je ne peux abandonner, et puis je pense à vous, ceux qui me suivent sur facebook ou sur le blog, qui sont sur le live.... Je ne peux abandonner.... Je me dis alors qu'il ne reste que 110 km. C'est la sortie du dimanche matin avec les amis. Donc dans ma tete, je me dis que je fais la sortie avec les copains. Sauf que là, dès le début, j'ai les grosses cuisses.

20170905_065024

Km 90, j'ai le dos en compote. Je ne tiens plus sur les prolongateurs. Une seule idée en tete, finir le bike. Et impossible d'imaginer courir derrière..... Poser le vélo. C'est dur, d'autant que je vois les premiers avancer et que les 70.3 vont bientôt arriver.....

Je croise Delphine et Lawrence, les encourage... De toute façon, je n'ai que ca à faire, et avancer, pédaler pour rejoindre l'arrivée pour que tout s’arrête.

Km 160, tiens je repasse le 30 de moyenne, les jambes reviennent....  je reprends quelques concurrents.....

Km 170, encore 10 km... Et je me dis que je peux essayer de courir. Courir, oui, mais un marathon ?????

Enfin l'arrivée, je suis revenu sur Delphine, je l'encourage.

180 km en 6h10... 29 de moyenne... bon, no comment....

 

RUN :

20170904_203521

Premières foulées douloureuses...

J'enfile une paire de chaussettes, mes runnings et c'est parti... Le premier km est très douloureux, mes jambes ne me portant pas. Heureusement à 500 m, il y a un ravito avec une foule énorme. Je m’arrête, m’arrose copieusement et repars à une allure de tortue (6'15" - 6'30") et en fait ca tient.

Je trottine, j'avance, j'ai mal, mais j'avance. Je m’arrête aux ravito, m’alimente en marchant et repars. J'encourage Lawrence qui est juste derrière moi. En fait, il me suis depuis le départ....

Km 17, je croise Dephine qui en est à son 4° Km . Elle a souffert aussi sur ce parcours usant. On discute un peu, un bisous et on se donne RDV dans un tour...

J'avance ainsi, le parcours est plaisant et passe bien. On continue à se croiser de manière régulière aux mêmes endroits avec Delphine et Lawrence.

Km 39, dernier ravito, juste avant de monter pour la 4' fois ce terrible escalier en colimaçon. Lawrence est là, pas loin. Delphine non plus.

20170905_071225

Je m’arrête et attends Lawrence pour l'accompagner pour sa première finish line. On discute. Sa famille est là, ses potes aussi. On fini main dans la main ensemble au bout de 12h40 d’efforts. Je l'abandonne immédiatement pour aller chercher Delphine, faire quelques mètres avec elle et je repasse une 2° fois la finish line pour aller chercher ma médaille de finisher et me ravitailler à la Biergarten. Je termine 81°20170902_145923

Il lui reste 1 tour, 10 km, seule, dans le noir.... Course au mental, elle m'impressionne.. Elle est fatiguée et usée, et en plus a chuté à pieds...

Je pars me changer et récupérer mes sacs et je l'attends dans le noir.

Que c’est dur ce genre de course...110 finishers, et je peux vous assurer que pour les derniers, il n'y a plus grand monde....

Delphine arrive et en termine au bout de 14h10 d'efforts solitaire et à la 104° place. Chapeau. Une championne, MA championne.

On s'alimente, récup des sacs, puis retour à pieds au parking, chargement des sacs, des vélos et retour maison, sans se doucher ni manger...

 20170903_213553

Le retour fut compliqué... 3 h de route  à viser les aires de repos pour les micros sommeils... en fait on arrivera à la maison à 3h30, le temps de vider la voiture, de se laver, dodo à 4h00.

Grosse journée.

Le réveil fut douloureux pour la rentrée des classes et la journée au travail fut longue...

Mais là, ce soir, content de nous. Place à la récup, au mariage et on pense à Roth 2018

 

 20170903_213159

 

 

Posté par runningmike à 20:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2017

Tri LD Maredsous

Après 3 semaines de repos post Ironman, hormis la sortie vélo dominicale et une reprise natation et footing cool cette semaine, direction la Belgique dans la Région de Namur et de Philippeville pour la première édition du triathlon international de Maredsous.

 

Dans le cadre magnifique de l’Abbaye de Maredsous , le club de Tri4Us a mis les petits plats dans les grands. Quelle organisation…. Très pro, on se croirait déjà sur une grande classique.

Pour la première, la course est limitée à 200 participants sur le Long ; à cela s’ajoute également une courte distance.

 

Retour sur ce samedi.

Réveil 5h00, petit déjeuner…..

6h20, Pascal me rejoint à la maison et nous co voiturons vers Maredsous. 1h20 de route pour rejoindre la Base aérienne de Florennes autour de laquelle nous allons faire la partie Bike.

Arrivés sur place, nous faisons connaissance de Farid, un triathlète de Lievin avec qui je discute de THE TEAM, de Trippsport. On passera la journée ensemble.

 

Retrait des dossards, installations des affaires Run dans T2, au cœur du parc boisé de l’Abbaye. On équipe le vélo, les affaires de nat dans le sac swim et direction T1, distante de 12 km de vélo en faux plat descendant.

 

La zone de T1 est au cœur du bourg de Ahnée, magnifique petite ville touristique au bord de la Meuse près de la commune d’Yvoir, très touristique.

 

SWIM

FB_IMG_1500801581580

11h00, c’est le départ.

FB_IMG_1500813037330

1900 m dans la Meuse. On part à contre courant puis redescendons vers la sortie. La Meuse est calme et je ne ressens aucun effet du courant lors de l’échauffement.

Départ en rollingstart de 5 nageurs toutes les 5’’.

Je pars dans le sas des 30/35’ avec Nicolas, le President du CTA.

FB_IMG_1500813169969

Premières sensations, l’eau est bonne, 22°C. Je nage au bord pour les effets du courant, mais ils sont faibles. Je n’ai pas trop de sensations ni d’appuis…

L’avantage du rollingstart, c’est l’absence de départ massif et des coups. Vu le départ plongeon depuis la berge, ce n’est pas plus mal…. Je me retrouve donc dans un petit groupe de 4 nageurs avec qui je ferai tout le parcours.

Le fait de ne pas avoir nagé des 3 semaines est là, je sens que j’ai perdu en glisse et en force…

Bon, sortie en 34’08’’ soit le 54° temps.

 

Longue transition (400 m) pour rejoindre T1 où on laisse combi et tout le matos dans le sac dédié qui nous sera déposé ensuite à T2.

 

BIKE

Screenshot_20170722-170001

72 km au programme. Surprenant pour un half qu’il n’y ait pas 90. En fait, je comprendrais vite pourquoi et en serai content, très content….

Une première partie de liaison, 3 boucles puis pette liaison vers l’Abbaye

1266 m D+ à ma montre pour 72 km.

Rien de roulant, ca monte sans cesse, routes de mauvaises qualité, peu de rendement, vent de face, gros vent latéral et descentes techniques….Que je suis content de na pas avoir pris le vélo de chrono et les 800….

 

Première cote, je passe en force, double pas mal… mais au sommet, grosses cuisses… Aïe….

FB_IMG_1500815593137

Arrivé au départ de la boucle, j’ai 10 km et suis cuit. Pas de jambes, mauvaises sensations… Je ne prends pas de risque dans les descentes…

Le parcours est exigeant… Coup de fatigue de l’Ironman ????

Aucune idée, mais je ne force pas et gère en mode entrainement et sortie cool.

C’est juste rageant de se faire dépasser quand on sait que le Bike c’est mon point fort…

Bref…

Certaines cotes font mal, dont une à Sossoye, une épingle à 180°, que l’on prend à l’arrêt avec des passages à 10% dès les premiers mètres….

 20294557_10212089616373622_6517183478306617510_n(1)

Enfin la délivrance car j’ai des douleurs dans des métatarses, dans les épaules, bref raz le rol…

2h55 pour cette partie vélo et un 104° temps.

 

RUN

Screenshot_20170722-170027

Là également, que 18 km contre les 21 classiquement.

Vu le parcours, ce n’était pas plus mal non plus….

On commence par une descente trail dans les bois de 1 km pour rejoindre le Ravel (piste cyclable le long d’une ancienne voie de chemin de fer). Ensuite un long Uturn sur le ravel avec passage dans un tunnel noir, original et sympa.

La remontée se fera également par ce km en forte pente trail.

J’ai de bonne sensations, la foulée est bonne et bizarrement, je souffre moins qu’à vélo. Je me sens des ailes et ai envie d’accélérer. Je n’insiste pas et gère ma course tranquillement, n’ayant pas envie d’exploser à pieds comme sur les dernières corses.

Je sens que je cours bien, rattrape du monde… Je croise Nico (Top 20), sa femme Lolo (qui termine 3° F) et Christophe du CTA. On s’encourage, c’est sympa..

Sur le retour, je croise également Farid, Benoit des Sharks et Pascal. Encouragements et on se motive.

Les athlètes du court arrivent sur mes 6 derniers km. Certains me déposent … Mais je reviens sur bon nombre d’athlètes… Dans la cote trail, je double les dossards bleus ; c’est bon pour le moral.

Arrive la finsihline après avoir traversé l’Abbaye. Superbe. Magnifique…

Je termine la course en 1h31’avec le 65° temps.

 FB_IMG_1500843927095

Au final, je prendrai la 85° place en 5h07’.

Un peu décevant, je pourrais faire mieux, mais bon, 3 semaines après l’Ironman…. Et puis l’objectif était de faire un enchainement plaisir. C’est fait.

Passage au ravito, remise du cadeau Finisher, une grande bouteille de bière accompagnée d’un repas terroir au restaurant de l’Abbaye.

 

J’attendrai Pascal qui en termine également puis on prendra le repas en commun avec Farid et Benoit.

Bref, une bonne journée entre passionnés tout en amitié.

 

Posté par runningmike à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2017

Ironman Austria

Voilà, notre grand défi de couple est réalisé.

Prendre le départ et rejoindre la finish line de l'Ironman de Kalgenfurth pour Delphine et Moi.

Retour sur ce week end.

images

Jeudi, départ à 3h00 de la maison direction l'Autriche.

La route est longue, de nombreux travaux et le voyage est plus long que prévu. 12h00 de route pour les 1 000 km.

Arrivés à Klagenfurth, nous faisons une pause pour retirer nos dossards, histoire de ne pas revenir le lendemain sur le site de course.

Nous sommes dans les premiers, pas d'attente. Organisation tip top....Du rarement vu à ce point..

20170629_161343

Arrivés à l'appartement, nous retrouvons Matthieu et Florent de The Team, les Chtis avec qui nous étions au stage Tri au Portugal. Apéro de bienvenue et installation.

Perso, des douleurs dans les mollets, des crampes depuis le Tri des Vieilles Forges, je m'hydrate, masse et prends des sels minéraux.

 

Vendredi,

Réveil musculaire pour se détendre du voyage et tout vérifier.

Ciel bleu, temps magnifique, région extraordinaire de beauté.

Enchaînement vélo et CAP (20 km bike et 10 run) autour des 2 lacs de montagne autour de notre village.

20170630_111616

L'après midi, balade avec les amis et accrobranche pour les enfants.

 

Samedi,

10 km bike souple pour éliminer les toxines dans les mollets, j'ai des crampes, les mollets bougent tout seuls.....

Puis on prépare les sacs, les vélos...

Direction Klagenfurth pour déposer les sacs et les vélos.

20170701_164555

Une fois nos affaires déposées, on se dirige vers l'allée des Pros, histoire de voir le beau matériel et nous tombons sur Jan FRODENO (Champ Olympique, Champ Monde 70.3, Champ Monde Ironman, Recordman du Monde Ironman.... et ex triathlète de Metz Tri). 

Photo souvenir et quelques mots en français de Jan pour nous encourager pour le lendemain.

20170701_165809

received_10212218778678337

Dimanche, Le Jour J.

Rituel traditionnel : réveil, gâteau sport, tri fonction, sac swim, sac d'après course....

On vérifie les vélos, on pose les ravitos et on se dirige vers la zone de départ à plus d'1 km à pieds. Il ne faut pas traîner.... Flo et Matthieu nous retrouvent avant de se diriger vers les sas de départ.

Aucun stress pour nous, Delphine est bien, Flo concentré sur son objectif Sub 10 et Matthieu en stress complet.... lol.

Pas de départ en masse de 2815 triathètes mais un rolling start.

Je quitte Delphine qui rejoint le sas 1h30/1h40 puis je me dirige avec Flo dans le second (1h00/1h10). Nous nous retrouvons rapidement 8 de front avec un départ toutes les 5".

C'est sympa ce concept, c'est fluide, on ne prend pas de coups et on nage vite à son niveau. Seul reproche, il n'y a pas l'émotion d'un départ traditionnel qui te prend les tripes avec l'hyme national et le frappé dans les mains comme j'ai pu le connaître.... Mais bon, c'est tellement galère les départs à 3000 pingouins, que ce n'est pas si grave en fait !

 

Swim

1 boucle à réaliser dans le lac aux eaux limpides puis une remonté de canal sur 1000 m, avec une sortie d'eau dans le jardin d'un hôtel.

20170701_101719

FB_IMG_1498936384961

Sur la ligne de départ, j'ai les cuisses et les mollets qui brûlent.... Stress, la pression de la course?????

Top, c'est parti...... L'eau est chaude, même à 6h50 du matin, (24°C)... Ça nage bien, bonnes sensations.

 Je passe le premier 500 m à 1'35"de moyenne. Ok bon tempo.... Je rattrape des concurrents, ça frotte, je m'écarte de la corde pour mieux nager. Puis au bout de 1000 m, c'est parti, crampes sur crampes dans les mollets et pieds... Je sens que je ne glisse plus, il y a des vagues et n'arrive pas à me concentrer sur ma glisse. A l'arrivée dans le canal, les crampes me prennent à l'ischio droit....

Quelle délivrance de voir la sortie d'eau.

Je sors en 1h09 avec une grosse déception (je visais Sub 1h05 car mon record perso est de 1h07), et j'ai 3900 m à la montre. Suis 770°

20170704_010459

Delphine galerera aussi et mettra 1h47 pour 4 300 m !!!! Elle de encore de gros progrès à faire, mais elle est contente car elle a nagé non stop.

 

T1 :

Longue, très longue transition ici à Klagefurth. 600 m de course à pieds pour rejoindre le parc, prendre son sac Bike, passer sous la tente, prendre son vélo et rejoindre la ligne de départ bike.

Dès les premières foulées, les crampes sont là, et je lève immédiatement l'allure. Quelques étirements et direction le vélo.

 

Bike :

180 km en 2 boucles. 1600 m D+.

Le parcours est annoncé roulant avec quelques cotes pentues mais de longues descentes où il faut appuyer...

20170701_101610

20170701_101638

Dès le départ, je vois de nombreux cyclistes, roues lenticulaires me passer, je m'y attendais et ne m'y attarde pas. Je reste concentré sur ma course tout en admirant ces magnifiques paysages et lacs. Flo m'avait prévenu, première grosse difficulté au km 30 puis km 60. Je roule et m'hydrate en attendant donc ces moments. Quelques petites bosses agrémentent le parcours, histoire de se mettre en jambes.

20170703_183115

Je tourne les jambes car je sens les mollets sensibles... Ce la se confirme dès les premières pentes où les crampes arrivent immédiatement. Je mets le petit plateau et mouline. Les parties roulantes sont agréables et on peut vite se mettre en sur régime.... Faut rester concentré et ne pas s'enflammer. Je me surprends sur un tronçon à rouler 40 km en 1h00.... Hallucinant...

20170703_181632

Les kilomètres défilent et déjà arrive la fin du premier tour, bouclé à 33.24 de moyenne.... J'attaque le second tour.... Ca draft énormément et vois des pelotons entier me doubler. Les arbitres sont là, et nombreux sont les athlètes dans les zones de pénalité.

La 2° boucle passe vite et bizarrement je ne rencontre aucun coup de barre (le fameux mur entre 120/150 km).

Je commence à avoir les épaules lourdes dues au manque d'entrainement sur la position aéro et à ces allures.  Je mouline toujours et me bats contre les crampes qui ne demandent qu'à me stopper.

A la fin du parcours, chute d'un cycliste peu avant moi, il est à terre, des personnes sont à ses cotés. Il est pris en charge, je continue mon chemin. On apprendra le lendemain, que cet homme décéda suite à sa chute.

Je termine donc cette partie Bike en 5h31 soit à 32.67  km/de moyenne et avec le 756° temps

20170703_183005

Quant à Delphine, beaucoup de plaisir à vélo ou elle termine en 7h02. Très grande satisfaction.

 

Run :

2 boucles de 21 km pour ce marathon tout plat.

J'avais planifié de tenter 4h00 voire un peu moins... Très ambitieux, mais voilà, je suis joueur ...

Donc départ sur une allure de 5h45". Ça passe, là également je me fait doubler mais je sais que si je vais plus vite, ca ne tiendra pas.... J'ai l'impression de piétiner et de ne pas avancer.... Pourtant, le tempo est là et les km défilent à la vitesse de prises des ravitos que je ne néglige pas et m'hydrate sérieusement. Je contrôle ma foulée pour ne pas tirer sur les mollets, mais du coup ce sont les quadri qui trinquent....

Km 16, bing.... je coince... Je perds 30".... Prise de conscience, un gel, je m'arrête, m'étire, m'hydrate... Hélas, c'est fini...

Je vois donc l'obectif Sub 11h00 voire 10h45 s'effondrer. Je passe donc en mode finisher avec l'objecfitf de rejoindre la finish line distante de 26 km.

Je ne vous cache pas, que c'est dur... mais je sais qu'au rythme auquel j'avance, le chrono peut être sous les 11h45 voire s'approcher des 11h30.

Pour mémoire, mon objectif annoncé était de 12h00 voire au top du top 11h30... Donc je serre les dents, et avance.

Vers le 30°, je croise Delphine qui attaque sa course, petit câlin, elle est heureuse, tout va bien.

Je la recroise à nouveau au 38°, elle file à une sacré allure et suis persuadé qu'elle va revenir sur moi lol.

20170703_183033

Je serre les dents et vois enfin arriver la finsih line, ma 10°, que je passe au bout de 4h41 avec le 1509° temps. Bon, ok, c'est affreux... Va falloir bosser plus sérieusement la course à pieds.

Quant à la miss, elle réalise un carton avec un chrono de 4h36 !!! Énorme alors que son record perso sur marathon sec est de 4h01 !!!

 

 

Donc au final, je suis finisher en 11h31'52" à la 1192° place sur 2815 participants, 215° GA sur 584.

Je récupère une couverture de survie, Flo est là, 9h54..... Matthieu arrive, je lui remet sa médaille sous l'arche, 11h44. Il s'effondre de larmes de bonheur et de joie.

20170702_212625

Quant à moi, j'attends sur la ligne Delphine, qui profite et savoure sa finish line avec l'extraordinaire chrono de 13h44.

 

Voilà donc le gros défi de notre couple. Je le voyais bien finisher. Mais 14h30/15h00. Elle a super bien roulé et fais un marathon hallucinant.

 

20170703_100418

 

Puis le week end se termina par de a visite avec nos amis, une séance de nage en lac le lendemain en récup puis un interminable retrour en voiture de 14h00, merci les travaux !!!

 

Je tenais à remercier les nombreux supporters sur notre Facebook, mais également ceux qui lisent ce blog depuis des années et à qui j'ai pensé, dans le dur, sur le marathon. Je sais que fred (Iron Bipbip) pense fort à nous et qu'il a du suivre le live, comme on le fait réciproquement depuis tant d'années.

 

Place à la récup, on pense IM 2018.... et IM en septembre......

Mais à suivre.....

 

 

Posté par runningmike à 22:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juin 2017

Bilan de la prépa Ironman d'Autriche

images

Gros projet de couple, lancé au printemps 2016 pour le jour J : le 2 juillet 2017.

Pour Delphine qui s'est mis au sport et au triathlon il y a 3 ans : faire un Ironman. 

Pour moi, après quelques années de recherche de motivation et de pratique plaisir, sans assiduité, même si j'ai pu faire quelques belles courses, me remettre dans le bain IM.

 

Dans la prépa et pour l'année 2016, nous avions en objectif la saison de swimrun, ce qui allait me permettre de faire du long, de travailler la natation et de me remettre à la course à pieds. Les débuts furent durs avec douleurs et blessures. La bonne résolution fut de se mettre au régime pour soulager les articulations. D'un poids de 93 kg, je m'étais fixé l'objectif de 86 kg pour les objectifs swimrun en 2016 et de revenir à mon bon poids Ironman de 83 kg.

A la veille du grand départ, satisfaction avec 80 kg sur la balance.

 

Une fois un poids correct retrouvé et la saison de swimrun terminé, j'ai programmé la saison 2017 avec les différents blocs et compétitions.

36 semaines de prépa réparties en 5 blocs :

Préparation générale foncier de 13 semaines, débutée le 1er novembre jusqu'au 1er février où l'objectif était de pouvoir pratiquer les 3 sports en endurance à raison d'une séance quotidienne. Quelques compétitions plaisir avec des corridas et cross. L'objectif final étant le stage en janvier avec THE TEAM au Portugal qui allait nous permettre de faire un point sur notre condition et capacité à enchaîner.

Phase de VMA de 5 semaines avec du travail de qualité à pieds (du 30/30, des cotes) et des sprints en natation. Pas de recherche de grosses vitesses car la blessure est proche et l'état général sensible. Je ne cherche pas à vouloir aller vite, mais juste à retrouver des appuis, de la gestuelle et faire monter légèrement le cardio. Bilan, ca passe, avec plaisir, toujours à raison d'une séance quotidienne.

Phase de foncier IM de 8 semaines où je commence à faire des séances longues à pieds (2h), du vélo (4h), de la nat (4000). J'essaie de doubler quotidiennement, mais je sens très rapidement la fatigue et les douleurs apparaitre. Je lève le pied et me contente de la sortie quotidienne.

Phase de spécifique IM de 4 semaines avec la réalisation de 2 compétitions LD prévues dans la prépa (swimrun Belgique et Tri LD Belfort) avec un duathlon LD (10/100/12). Objectifs atteints. Courses bien passées, bons résultats, bonnes sensations et capacité à enchaîner les entraînements.

Phase pré objectif et affûtage de 5 semaines où on lève le pied, on garde le contact et où on pense déjà au lendemain, aux autres courses, à l'après, avec la grosse envie de recommencer....

Cette longue préparation aura été un véritable moment de bonheur, de reprise de sport, de retrouver des sensations. L'envie folle d'en faire plus, d'enchainer, d'aller vite.... La sagesse, l'expérience et les années de galères sauront relativiser et me restreindre. Je sais que j'aurais pu en faire plus, mais au risque de se blesser ou d'épuiser Delphine. Là, on a fait toute la prépa commune, et pour un meme objectif....

 

Si je fais le bilan quantitatif (depuis le 1er janvier) j'ai une moyenne hebdomaire de 12h35 avec 4 700 km de parcourrus en

Swim : 180 km dont 50 en eau libre

Bike : 3 700 km, principalement sur route

Run : 850 km

 

Il ne reste donc plus qu'à faire les sacs et d'y aller..... Mais quoi qu'il arrive, je suis très satisfait de cette remise en jambes qui donne beaucoup d'espoir pour la suite.

Réponse dimanche soir sur le chrono final où l'objectif à l'inscription était 12h00 et où dans ma tête, je viserais bien un chrono autour des 11h30.

Pour mémoire, mes différents IM :

28-août-04 Ironman d'Almere (Pays Bas) 3,8 / 180 / 42 11 h 27' 41"
24-juin-07 Ironman de Roth (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 10 h 28' 03"
7-juin-09 Ironman de Hanovre (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 10 h 52' 09"
30-août-09 Ironman de Cambrai - Chtri'man 3,8 / 180 / 42 12 h 28' 29"
27-juin-10 Ironman de Nice 3,8 / 180 / 42 14 h 25' 21"
18-juin-11 Ironman le Barockman (Moritzburg - Allemagne) 3,8 / 180 / 42 12 h 06 ' 57"
7-août-11 Ironman de Regensburg (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 12 h 14' 17"
2-sept-12 Ironman de Cologne (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 12 h 29' 28"
15-août-14 Ironman Embrunman 3,8 / 188 / 42 16 h 20' 21"

Almére : RAS; la découverte

Roth : coup de chaud sur le marathon, je loupe le Sub 10

Hanovre : grosse prépa, météo pourrie le jour J. Je fais 7°, à 1h de l'objectif

Cambrai : sur-entrainement, je coince à vélo et marche 42 km....

Nice, sans grosse prépa; sortie club, objectif finisher

Barockman et Regensburg : bonne prépa RAS

Cologne : tendinite genou, galère à pieds

Embrun : pour le fun sans prépa !

 

 

Posté par runningmike à 21:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juin 2017

TriathlonS des Vieilles Forges

A 3 semaines de l’objectif, courses locales avec les triathlons des Vieilles Forges

 

Triathlons et non triathlon car le programme est d’enchainer les 2 courses proposées pour Delphine et moi.

 

FB_IMG_1497212621744

Tri Sprint le matin.

10h00, départ pour le tri sprint avec 750 m Swim, 20 Bike et 5 Run.

Parcours accidenté avec la cote de Bourg Fidèle à vélo et un parcours trail à pieds assez casse pates.

 

Au départ de la natation, je prends quelques claques dont une belle par Antoine  qui m’arrache pince nez et lunettes !

Je me mets sur le coté pour remettre les lunettes et repars dans la course. Tout en 2 temps. Je sens que je vais vite car je rattrape énormément de monde.

 

Je sors à la 18°place avec une moyenne de 1’42’’ au 100 m. Bof, pas terrible….

 

Transition éclaire et direction les cotes à vélo.

Je roule bien, la cote passe bien, quelques soucis de mécanique où les vitesses sautent et où le grand plateau reste bloqué. Cela faisait des mois que je n’avais pas roulé avec le Kuota. Je n’avais pas pris le chrono, vu le parcours accidenté .

Bon pas grave, sur 20 bornes ca passe…. En fait, c’est la cassette qui se desserre, il y a du jeu dans la mécanique !!! Et le rendu de la chaussée n’améliore rien.

Je réalise le 18° temps à vélo avec 31.5 km/h de moyenne.

 

IMG_5021

Sorti du parc à vélo, direction les bois pour ce trail avec la belle bosse du parc aventure. Aie… ca pique…. 2 fois à faire. La mise en jambes, en transition me met dans le bain immédiatement.

La course se passe bien, je déroule, il commence à faire chaud mais nickel.

Je termine la course à la 23° place avec une moyenne de 4’44" au km.

 

Je termine ce sprint à la 19° place en 1h17’ et 4° vétéran sur 100 participants (dont 1 relais devant moi).

Delphine prendra la 65° place féminine et 2° vétérane.

Antoine terminera 78°.

 

Récup méridienne, repas SportDej Overstims, Podiums et remises des récompenses puis footing direct en combi pour se présenter sur la plage quelques secondes avant le départ.

 

Tri M l’après midi.

1.5 km Swim, 40 Bike et 10 run.

C’est simple, c’est 2 fois le parcours du matin…..

Je pars plus prudemment que le matin mais bizarrement, je me sens de meilleures sensations. Je ne cherche pas à nager vite mais à glisser en 3temps. Passage au 500 m, 1’32’’ de moyenne !!

Je commence à avoir les grosses épaules entre la nat du matin et les activités tailles haies de la veille après midi…. Je reviens toujours sur des concurrents mais moins vite (1’39’’ de moyenne).

Je sors au final en 23’29’’ avec le 23° temps dont 4 relais.

 

Bike, idem que le matin, fois deux… Très rapidement, je sens que j’ai moins de cuisses…… Je me fait déposer par quelques avions mauvais nageurs (Titi de The Team, Jojo, Gilles du CTA). Je fais ma course et sens que je roule bien, même si je vois derrière Guillaume, marie et Cyril revenir….

Je m’hydrate, m’alimente … il fait chaud.

Je termine le bike avec Cyril en 1h20(29.5 km/h) avec le 58° temps.

 

Je m’élance sur le run avant lui. Première grosse difficulté, dans les racines… Les cuisses sont dures…. Je marche un peu pour détendre et mieux relancer ensuite.

Arrive la première descente technique, début de crampes ! Je m’arrête, m’étire et repars… fausse alerte.

 

2° descente au niveau du parc aventure, crampes dans le quadri droit…. Aie… je m’arrête et m’étire, sauf que j’en chope une autre à l’ischio puis au mollet droit. Très grosse douleur ! Je sautille pour aller vars la clôture pour m’étirer… Et paf, les mêmes à gauche !

Cloué de douleurs…..

Je me concentre, respire calmement pour éliminer ces points. C’est compliqué et douloureux… un spectateur vient à mon secours, sympa merci. Je n’ose pas bouger.

Je décide alors de jeter l’éponge et d’arrêter le chrono pour rejoindre la ligne d’arrivée à quelques mètres.

Enorme déception que d’abandonner….

C’est rare très rare… La seule motivation a été de ne pas forcer, pour ne pas créer de contractures qui m’auraient pénalisées dans 3 semaines.

 

IMG_0061

 

Je regarde donc les copains faire la course, en m’hydratant Coca, Eau gazeuse…. Très grosse déception de ne pas être de la fête et d’être finisher même si la raison était là. Pour le moral, ce n’est pas top que de se dire que je n’ai pas pu enchainer les 2 courses…

Suis-je allé trop vite ?

Avec la chaleur, m’étais je bien alimenté …..

 

Bref !!!

Mais ma satisfaction aura été de pouvoir voir courir Delphine qui aura fait de belles courses et termine le M au sprint en revenant du Pascal et Eric du team. Chapeau, elle m’impressionne…. Elle sait gérer et réussir.

La sagesse…..

 

Maintenant, place à la phase Pré compétition où il va falloir lever le pied….

 

Posté par runningmike à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2017

Tri LD de Belfort

Le triathlon de Belfort... Une épreuve incontournable dans l'Est, un peu comme Gérardmer... des valeurs sures.

 

Pour 2017, gros changements pour l'organisateur qui quitte le site principal du Lac de Malsaucy pour y ajouter la T2 au coeur de la ville, aux pieds du lion. Un finish urbain et dans la citadelle.

Personnellement, j'ai adoré les parcours avec un beau Bike (1500 D+ avec le Ballon d'Alsace) et un run sympathique entre rues piétonnes et tour de lac.

Quelques couacs au niveau organisation avec ce défi des 2 sites, mais c'est la première édition... et soyons tolérants... c'est tellement compliqué d'organiser.... Et chapeau aux organisateurs.

 

Mais revenons à la course et à ce court week end sportif.

Sortie club, 10 team Sedan au départ sur le Long, Antoine sur son premier S et les filles sur le kids.

32' C..... chaleur étouffante. Un vrai temps de triathlète .... le tout amplifié par l'horaire du départ : 14h00 !!!!!

700 pingouins dans leurs combinaisons ruisselantes de sueur..... Le bonnet silicone ne tient pas sur mon crane chevelu...... Je le perdrais vite dans la bagarre...

 

Première bouée à 450 m. Je m'attends à prendre des coups jusqu'à cette bouée puis bien nager après.... Perdu. Des coups non stop. Trajectoires déviées.....

Je m'en sors pas mal, j'arrive à glisser entre les espaces des nageurs. Sortie à l'australienne... Il y a du monde devant.... mais beaucoup plus derrière. Première boucle en 16'41 puis la seconde en 16'32".

2000 m à la montre ! 1'36" de moyenne. Correct, suis satisfait. Je sors 140°.

 

Transition rapide (1'29") puis direction le bike avec cette chaleur, ce ballon d'Alsace et ses 95 km. 

J'ai pris le vélo de Chrono et les roues de 800 !!! C'est tout à fait adapté à la typologie du parcours !!!!

18699969_10212791927091494_8344686375911673470_n

Autant dire qu'avec la chaleur, je m'élance prudemment. Je me fais doubler par quelques gros rouleurs, mais ne m'affole pas. Au pied du Ballon, j'ai 32 km/h de moyenne. Je m'élance dans l'ascension de 13 km. Je tourne les jambes (39*27 !!!), je double et redouble... Personne ne me dépasse. Tout va bien.... Je m'alimente, m'ydrate, m'arrose..... Arrivé au sommet, je m'élance dans les lacets pour 10 km de descente. Prudent sur la première partie, je me laisse descendre sans pédaler, une fois les lacets passés, position sur les prolongateurs, tout à droite et je peux appuyer sur les pédales pour rejoindre T2.

30 km de plat, vent chaud de face. Que du bonheur.... je double des concurrents, frôle par moment le 50 sur le plat......

Je pose le vélo en un peu moins de 30 km/h de moyenne et suis 111°.

20170531_070114

Première partie de journée faite et contrat rempli !

Maintenant, place à la chose sérieuse : Run. Quelques interrogations sur mes capacités. C'est le test grandeur nature....

Bonnes sensations en sortie de parc, aucune gène musculaire. Tout est au vert... je passe les premiers km en 4'50/4'55". Trop rapide, beaucoup trop rapide. Je sais qu'avec la chaleur, ca ne passera pas et que je ne ferai pas l'IM à cette allure. je me force à lever le pied pour tourner autour de 5'30", ce qui serait plus raisonnable pour Klagenfurt.

Je m'adapte vite et fais attention aux sensations, je m'hydrate et m'arrose à volonté en prenant mon temps à chaque ravitaillement.

Au 15°, petit coup de chaud. Je sais que le prochain ravito est loin et que le passage est long... J'embarque donc plusieurs gobelets et je marche en m'hydratant. Je reprends vite ma foulée en revenant à l'ombre pour aller vers la finish line que je passe en 1h57 et avec le 224° temps.

 

20170531_070051

Au final, je termine en 5h45" et à la 132° place avec une course bien gérée.

Grande satisfaction, de nombreux supporters du club avec une finish line de folie......

 

Delphine termine sa course à la 517° place en 7h17" après un bon vélo et un semi à 32°C en 2h05 ! Idem, bonne répétition pour l'IM.

 

 

Posté par runningmike à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2017

Swimrun Belgique

Premier véritable objectif de la saison : le swimrun Belgique avec 38 km dont 5 de nage.

3° participation pour  nous à cette épreuve que l'on connaît bien désormais; on sait à quoi s'attendre, dénivelé, température de l'eau, je visualise même les parcours en préparant la course en analysant la carte topo....

Nous sommes rassurés, nous avons acquis de l'expérience au cours de la saison passée et nous avons bien travaillé cet hiver en piscine.

Je nage régulièrement 3.5 / 4.5 et Delphine nage également régulièrement 3.0/ 3.5.

La nage en plaquettes ne nous pose plus de problèmes non plus.

Cette semaine, direction le lac pour 2 séances spécifiques swimrun, histoire de retrouver les automatismes et de tester les plaquettes.

DSC_0006

Samedi,

Direction les Lacs de l'eau d'heure sur ce superbe site touristique, destination prisée des sportives. Retrait des dossards, briefing, on s'équipe et on échange quelques mots avec Greg et Christophe du team, Lolo et ludo du CTA qui vont découvrir l'aventure swimrun puis avec un couple belge qui a aussi fait les 3 éditions, l'Engadin et la 1000 Lakes comme nous. En fait, on fera un bon morceau de course avec eux.

 

10h50, Départ, juste après avoir été interviewé par la TV. On se place devant, je pars assez vite, j'accroche Delphine et c'est parti pour un premier run d'un peu moins de 3 km. Allure rapide, trop rapide pour elle (4'30").

Première mise à l'eau sans difficulté (T°C : 10°C), l'eau n'est pas trop froide. Avec les plaquettes, on arrive à rester au contact voire on grapille et on revient sur les équipes devant nous (la moyenne de nage se situe en 1'35" au 100).
Très rapidement on nous annonce comme 2nd équipe mixte et 15° au scratch. Nous sommes collés avec 3 autres équipes mixtes. On attaque, on prend des risques et je tente de distancer petit à petit les équipes. On ange mieux et on gagne du temps sur les transitions, mais en Trail, c'est plus fort que nous.

Moment d'inatention en lisant le roadbook et je loupe un single et la rubalise. Mince... On fait demi tour, on a perdu le contact. Suis en colère, et je veux rattraper. Mais nous franchissons un long passage technique hors piste dans les orties et ronce (type course d'orientation), terrain que déteste Delphine, qui n'avance pas, je tire sur la corde, elle rouspète en se prenant les branches, les ronces..... Je reste zen, et n'exprime ma colère qu'intérieurement car je sais sais qu'elle donne tout....

On enchaîne les différents tronçons ( 13 run et 12 swim) avec belle régularité en revenant au fur et à mesure sur des équipes. 

Je commence à avoir les grosses cuisses de tracter et les épaules sont douloureuses... Mais à mi parcours, sommes revenus devant avec l'équipe avec laquelle nous avions fait le début de course. On se double, on relance, on va les chercher dans l'eau, ils nous lâchent à pieds dans les zones techniques et pentues. La féminine se retourne sans cesse, pour mesurer l'écart.... On s'accroche mais on chauffe... Au dernier ravito, ils ne s'attardent pas et je les vois s'éloigner....

Je fais de très gros efforts sur les 2 dernières natation malgré le vent et la houle pour recoller, ils sont à portée de main mais voilà il y a bien 1'...

A la sortie de l'eau, le constat est là, notre place est faite, l'écart est creusé; on déroule jusqu'à la finish line que nous franchissons en 5h02'58" contre 5h55' l'année dernière.

Très grande satisfaction pour le chrono, récompense de notre travail hivernal et de nos progres.

 

Et quant au résultat, nous sommes 3° équipe mixte, après une belle et longue journée..

IMG_2053

 

Posté par runningmike à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 mai 2017

Trail le Baraquine

Screenshot_20170501-124838

Trail de la Baraquine à Monthermé avec 17 km et 607 D+.

Ce lundi, participation au trail de la Baraquine; pas un véritable objectif en soit, mais plus une sortie longue, pour le plaisir et en fatigue.

Mais place au week end sportif de vélo et de duathlon.

sample_img_slider

 

Samedi :

Départ en solo, avec le vélo de chrono pour une belle sortie de 4h00 avec 123 km. Le but de la séance : 3h00 allure IM. 100 km de fait 32.2 km/h de moyenne.

Bonne sensation, le plaisir revient... Je dois m'agguerir et tenir un rythme constant pour les 180 km car sur le plat, je tiens facilement le 40... mais faudra pas s'enflammer...

 

Dimanche :

L'objectif était de participer au duathlon long de Douai. Pas envie de faire la route, de faire un déplacement.

Du coup, j'organise un duathlong, ici à la maison. Avec Delphine, Greg et Benoit nous rejoignent pour cette sortie off.

Au programme, 1 boucle run de 11 km, 3 boucles bike de 90 km avec 900 D+ et une autre boucle run de 9 km.

Fraîcheur et vent..... que de vent..de belles bourrasques !

1er run, on part groupé puis avec Greg, on se détache un peu dans la grosse portion venteuse.

T1 : on prend notre temps, on attend Delphine, puis c'est parti pour le bike.

Je suis devant, face au vent, Benoit fait des tronçons un peu solo, en force.. Il a les cannes, 1 semaine après Liège Bastogne Liège...

A la fin du 2° tour, il est un peu rôti et lâche prise, on termine avec Greg à un peu plus de 30km/h de moyenne sur les 90 km. On fait demi tour pour aller chercher Delphine. Au final, on a 100 km de bike.

Run, 2 : que de vent.... le départ est vent de face.... Je suis devant, Greg callé dans ma foulée pour se protéger. 4'55" de moyenne.....On stoppera au km 8 pour récupérer.

Au final, ce duathlon de 11/100/9 avec de longues transitions sera bouclé en 5h30.

 

Lundi :

Direction donc la Vallée et Monthermé pour ce trail technique et casse pattes de 17 km.

Un peu à la bourre, pas le temps de s'échauffer... Du coup, le 1er km sur la route est rapide et me crame un peu les cuisses. Ici ca part vite avant la première grosse difficulté avec l'ascension des 4 fils Aymon. Ca bouchonne pas mal et suis obligé de monter en marchant, comme MACRON (MDR), en marche.....

Une fois au sommet et après la descente très technique dans les schistes, j'arrive sur des singles plus adaptés pour la course; en vain, j'ai mal aux cannes et j'ai du mal à relancer.... Arrive le km 7 et une zone de plat, je peux retrouver ma foulée et ce passage me réveille... Ca me fait le plus grand bien avant de m'élancer sur la seconde partie de parcours, plus physique et technique. Je prends plaisir, une belle sortie de running nature. Je monte tout en courant, reprends du monde mais je gère dans les descentes, peur de l'entorse, qui ruinerait la préparation.

Donc je ne m'exite pas et au cours au train. Au final, je termine en 1h44 (16' de mieux que l'année dernière) en fatigue et à la 89° place sur 252.

Delphine, termine en 2h00, meme temps que l'année dernière, mais avec la fatigue du duathlong.

Tout cela est de bonne augure, pile 2 mois avant le jour J

 

Posté par runningmike à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2017

10 km des semelles de vent

Troisième compétition de la semaine.....

Autant dire que les cuisses sont raides et ont encore des traces du trail du lundi.....

Mais pour ce samedi soir, direction Mézières pour un 10 km roulant en 2 boucles avec de petites rues et des relances, et l'avenue d'Arches, ses grandes lignes droites et ce vent.

18034302_10210400457540567_7771160667627315656_n

Près de 500 participants au départ.

Je m'aligne prudement sur la ligne de départ, avec la sage décision de ne pas partir trop vite et de ne pas me griller comme au duathlon.....

Si possible tenir un 4'15" voire un 4'10".

 

20h00, c'est parti.... que de monde.... Ca bouscule un peu dans les virages et les chicanes...... 1er KM en 3'59". RAS, on essaie de garder le cap.

Très rapidement, je me retrouve seul avec Alex et à quelques mètres de Marie. 3 Team ensemble...

Les km passent, je suis sur une bonne allure, ne suis pas dans le rouge et cours à mon rythme, sans toutefois pouvoir accélérer et revenir sur Marie.

Je me sens puissant dans les lignes droites face au vent ou dans le faux plat où je reviens sur des concurrents, sans forcément forcer.

Le rythme est bon, je ne baisse pas de régime et suis régulier tout en appréciant les nombreux encouragements des spectateurs.

Le dernier km est là, les jambes commencent à durcir; je n'accélère pas pour suivre 2 gars qui me doublent..... Pas grave, ce n'est pas un objectif...

Je passe la ligne à la 130° position en 41'19" soit 4'07" au kilo.

 

Très bonne satisfaction, mon dernier chrono de cet ordre remontait à 2012.... C'est donc bon signe et preuve que la prépa IM commence à porter ses fruits alors que je ne fais pas de spécifiques en CAP, juste un peu de VMA courte pour la foulée, du footing et des sorties longues.

Delphine termine en 50' en relâchant également dans le dernier km tout en établissant son record sur la distance.

 De bonne augure également pour la suite.

Au final, la séance aura été de 17 km.... bien pour une soirée.....

Posté par runningmike à 23:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]