RUNNINGMIKE

06 juillet 2017

Ironman Austria

Voilà, notre grand défi de couple est réalisé.

Prendre le départ et rejoindre la finish line de l'Ironman de Kalgenfurth pour Delphine et Moi.

Retour sur ce week end.

images

Jeudi, départ à 3h00 de la maison direction l'Autriche.

La route est longue, de nombreux travaux et le voyage est plus long que prévu. 12h00 de route pour les 1 000 km.

Arrivés à Klagenfurth, nous faisons une pause pour retirer nos dossards, histoire de ne pas revenir le lendemain sur le site de course.

Nous sommes dans les premiers, pas d'attente. Organisation tip top....Du rarement vu à ce point..

20170629_161343

Arrivés à l'appartement, nous retrouvons Matthieu et Florent de The Team, les Chtis avec qui nous étions au stage Tri au Portugal. Apéro de bienvenue et installation.

Perso, des douleurs dans les mollets, des crampes depuis le Tri des Vieilles Forges, je m'hydrate, masse et prends des sels minéraux.

 

Vendredi,

Réveil musculaire pour se détendre du voyage et tout vérifier.

Ciel bleu, temps magnifique, région extraordinaire de beauté.

Enchaînement vélo et CAP (20 km bike et 10 run) autour des 2 lacs de montagne autour de notre village.

20170630_111616

L'après midi, balade avec les amis et accrobranche pour les enfants.

 

Samedi,

10 km bike souple pour éliminer les toxines dans les mollets, j'ai des crampes, les mollets bougent tout seuls.....

Puis on prépare les sacs, les vélos...

Direction Klagenfurth pour déposer les sacs et les vélos.

20170701_164555

Une fois nos affaires déposées, on se dirige vers l'allée des Pros, histoire de voir le beau matériel et nous tombons sur Jan FRODENO (Champ Olympique, Champ Monde 70.3, Champ Monde Ironman, Recordman du Monde Ironman.... et ex triathlète de Metz Tri). 

Photo souvenir et quelques mots en français de Jan pour nous encourager pour le lendemain.

20170701_165809

received_10212218778678337

Dimanche, Le Jour J.

Rituel traditionnel : réveil, gâteau sport, tri fonction, sac swim, sac d'après course....

On vérifie les vélos, on pose les ravitos et on se dirige vers la zone de départ à plus d'1 km à pieds. Il ne faut pas traîner.... Flo et Matthieu nous retrouvent avant de se diriger vers les sas de départ.

Aucun stress pour nous, Delphine est bien, Flo concentré sur son objectif Sub 10 et Matthieu en stress complet.... lol.

Pas de départ en masse de 2815 triathètes mais un rolling start.

Je quitte Delphine qui rejoint le sas 1h30/1h40 puis je me dirige avec Flo dans le second (1h00/1h10). Nous nous retrouvons rapidement 8 de front avec un départ toutes les 5".

C'est sympa ce concept, c'est fluide, on ne prend pas de coups et on nage vite à son niveau. Seul reproche, il n'y a pas l'émotion d'un départ traditionnel qui te prend les tripes avec l'hyme national et le frappé dans les mains comme j'ai pu le connaître.... Mais bon, c'est tellement galère les départs à 3000 pingouins, que ce n'est pas si grave en fait !

 

Swim

1 boucle à réaliser dans le lac aux eaux limpides puis une remonté de canal sur 1000 m, avec une sortie d'eau dans le jardin d'un hôtel.

20170701_101719

FB_IMG_1498936384961

Sur la ligne de départ, j'ai les cuisses et les mollets qui brûlent.... Stress, la pression de la course?????

Top, c'est parti...... L'eau est chaude, même à 6h50 du matin, (24°C)... Ça nage bien, bonnes sensations.

 Je passe le premier 500 m à 1'35"de moyenne. Ok bon tempo.... Je rattrape des concurrents, ça frotte, je m'écarte de la corde pour mieux nager. Puis au bout de 1000 m, c'est parti, crampes sur crampes dans les mollets et pieds... Je sens que je ne glisse plus, il y a des vagues et n'arrive pas à me concentrer sur ma glisse. A l'arrivée dans le canal, les crampes me prennent à l'ischio droit....

Quelle délivrance de voir la sortie d'eau.

Je sors en 1h09 avec une grosse déception (je visais Sub 1h05 car mon record perso est de 1h07), et j'ai 3900 m à la montre. Suis 770°

20170704_010459

Delphine galerera aussi et mettra 1h47 pour 4 300 m !!!! Elle de encore de gros progrès à faire, mais elle est contente car elle a nagé non stop.

 

T1 :

Longue, très longue transition ici à Klagefurth. 600 m de course à pieds pour rejoindre le parc, prendre son sac Bike, passer sous la tente, prendre son vélo et rejoindre la ligne de départ bike.

Dès les premières foulées, les crampes sont là, et je lève immédiatement l'allure. Quelques étirements et direction le vélo.

 

Bike :

180 km en 2 boucles. 1600 m D+.

Le parcours est annoncé roulant avec quelques cotes pentues mais de longues descentes où il faut appuyer...

20170701_101610

20170701_101638

Dès le départ, je vois de nombreux cyclistes, roues lenticulaires me passer, je m'y attendais et ne m'y attarde pas. Je reste concentré sur ma course tout en admirant ces magnifiques paysages et lacs. Flo m'avait prévenu, première grosse difficulté au km 30 puis km 60. Je roule et m'hydrate en attendant donc ces moments. Quelques petites bosses agrémentent le parcours, histoire de se mettre en jambes.

20170703_183115

Je tourne les jambes car je sens les mollets sensibles... Ce la se confirme dès les premières pentes où les crampes arrivent immédiatement. Je mets le petit plateau et mouline. Les parties roulantes sont agréables et on peut vite se mettre en sur régime.... Faut rester concentré et ne pas s'enflammer. Je me surprends sur un tronçon à rouler 40 km en 1h00.... Hallucinant...

20170703_181632

Les kilomètres défilent et déjà arrive la fin du premier tour, bouclé à 33.24 de moyenne.... J'attaque le second tour.... Ca draft énormément et vois des pelotons entier me doubler. Les arbitres sont là, et nombreux sont les athlètes dans les zones de pénalité.

La 2° boucle passe vite et bizarrement je ne rencontre aucun coup de barre (le fameux mur entre 120/150 km).

Je commence à avoir les épaules lourdes dues au manque d'entrainement sur la position aéro et à ces allures.  Je mouline toujours et me bats contre les crampes qui ne demandent qu'à me stopper.

A la fin du parcours, chute d'un cycliste peu avant moi, il est à terre, des personnes sont à ses cotés. Il est pris en charge, je continue mon chemin. On apprendra le lendemain, que cet homme décéda suite à sa chute.

Je termine donc cette partie Bike en 5h31 soit à 32.67  km/de moyenne et avec le 756° temps

20170703_183005

Quant à Delphine, beaucoup de plaisir à vélo ou elle termine en 7h02. Très grande satisfaction.

 

Run :

2 boucles de 21 km pour ce marathon tout plat.

J'avais planifié de tenter 4h00 voire un peu moins... Très ambitieux, mais voilà, je suis joueur ...

Donc départ sur une allure de 5h45". Ça passe, là également je me fait doubler mais je sais que si je vais plus vite, ca ne tiendra pas.... J'ai l'impression de piétiner et de ne pas avancer.... Pourtant, le tempo est là et les km défilent à la vitesse de prises des ravitos que je ne néglige pas et m'hydrate sérieusement. Je contrôle ma foulée pour ne pas tirer sur les mollets, mais du coup ce sont les quadri qui trinquent....

Km 16, bing.... je coince... Je perds 30".... Prise de conscience, un gel, je m'arrête, m'étire, m'hydrate... Hélas, c'est fini...

Je vois donc l'obectif Sub 11h00 voire 10h45 s'effondrer. Je passe donc en mode finisher avec l'objecfitf de rejoindre la finish line distante de 26 km.

Je ne vous cache pas, que c'est dur... mais je sais qu'au rythme auquel j'avance, le chrono peut être sous les 11h45 voire s'approcher des 11h30.

Pour mémoire, mon objectif annoncé était de 12h00 voire au top du top 11h30... Donc je serre les dents, et avance.

Vers le 30°, je croise Delphine qui attaque sa course, petit câlin, elle est heureuse, tout va bien.

Je la recroise à nouveau au 38°, elle file à une sacré allure et suis persuadé qu'elle va revenir sur moi lol.

20170703_183033

Je serre les dents et vois enfin arriver la finsih line, ma 10°, que je passe au bout de 4h41 avec le 1509° temps. Bon, ok, c'est affreux... Va falloir bosser plus sérieusement la course à pieds.

Quant à la miss, elle réalise un carton avec un chrono de 4h36 !!! Énorme alors que son record perso sur marathon sec est de 4h01 !!!

 

 

Donc au final, je suis finisher en 11h31'52" à la 1192° place sur 2815 participants, 215° GA sur 584.

Je récupère une couverture de survie, Flo est là, 9h54..... Matthieu arrive, je lui remet sa médaille sous l'arche, 11h44. Il s'effondre de larmes de bonheur et de joie.

20170702_212625

Quant à moi, j'attends sur la ligne Delphine, qui profite et savoure sa finish line avec l'extraordinaire chrono de 13h44.

 

Voilà donc le gros défi de notre couple. Je le voyais bien finisher. Mais 14h30/15h00. Elle a super bien roulé et fais un marathon hallucinant.

 

20170703_100418

 

Puis le week end se termina par de a visite avec nos amis, une séance de nage en lac le lendemain en récup puis un interminable retrour en voiture de 14h00, merci les travaux !!!

 

Je tenais à remercier les nombreux supporters sur notre Facebook, mais également ceux qui lisent ce blog depuis des années et à qui j'ai pensé, dans le dur, sur le marathon. Je sais que fred (Iron Bipbip) pense fort à nous et qu'il a du suivre le live, comme on le fait réciproquement depuis tant d'années.

 

Place à la récup, on pense IM 2018.... et IM en septembre......

Mais à suivre.....

 

 

Posté par runningmike à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 juin 2017

Bilan de la prépa Ironman d'Autriche

images

Gros projet de couple, lancé au printemps 2016 pour le jour J : le 2 juillet 2017.

Pour Delphine qui s'est mis au sport et au triathlon il y a 3 ans : faire un Ironman. 

Pour moi, après quelques années de recherche de motivation et de pratique plaisir, sans assiduité, même si j'ai pu faire quelques belles courses, me remettre dans le bain IM.

 

Dans la prépa et pour l'année 2016, nous avions en objectif la saison de swimrun, ce qui allait me permettre de faire du long, de travailler la natation et de me remettre à la course à pieds. Les débuts furent durs avec douleurs et blessures. La bonne résolution fut de se mettre au régime pour soulager les articulations. D'un poids de 93 kg, je m'étais fixé l'objectif de 86 kg pour les objectifs swimrun en 2016 et de revenir à mon bon poids Ironman de 83 kg.

A la veille du grand départ, satisfaction avec 80 kg sur la balance.

 

Une fois un poids correct retrouvé et la saison de swimrun terminé, j'ai programmé la saison 2017 avec les différents blocs et compétitions.

36 semaines de prépa réparties en 5 blocs :

Préparation générale foncier de 13 semaines, débutée le 1er novembre jusqu'au 1er février où l'objectif était de pouvoir pratiquer les 3 sports en endurance à raison d'une séance quotidienne. Quelques compétitions plaisir avec des corridas et cross. L'objectif final étant le stage en janvier avec THE TEAM au Portugal qui allait nous permettre de faire un point sur notre condition et capacité à enchaîner.

Phase de VMA de 5 semaines avec du travail de qualité à pieds (du 30/30, des cotes) et des sprints en natation. Pas de recherche de grosses vitesses car la blessure est proche et l'état général sensible. Je ne cherche pas à vouloir aller vite, mais juste à retrouver des appuis, de la gestuelle et faire monter légèrement le cardio. Bilan, ca passe, avec plaisir, toujours à raison d'une séance quotidienne.

Phase de foncier IM de 8 semaines où je commence à faire des séances longues à pieds (2h), du vélo (4h), de la nat (4000). J'essaie de doubler quotidiennement, mais je sens très rapidement la fatigue et les douleurs apparaitre. Je lève le pied et me contente de la sortie quotidienne.

Phase de spécifique IM de 4 semaines avec la réalisation de 2 compétitions LD prévues dans la prépa (swimrun Belgique et Tri LD Belfort) avec un duathlon LD (10/100/12). Objectifs atteints. Courses bien passées, bons résultats, bonnes sensations et capacité à enchaîner les entraînements.

Phase pré objectif et affûtage de 5 semaines où on lève le pied, on garde le contact et où on pense déjà au lendemain, aux autres courses, à l'après, avec la grosse envie de recommencer....

Cette longue préparation aura été un véritable moment de bonheur, de reprise de sport, de retrouver des sensations. L'envie folle d'en faire plus, d'enchainer, d'aller vite.... La sagesse, l'expérience et les années de galères sauront relativiser et me restreindre. Je sais que j'aurais pu en faire plus, mais au risque de se blesser ou d'épuiser Delphine. Là, on a fait toute la prépa commune, et pour un meme objectif....

 

Si je fais le bilan quantitatif (depuis le 1er janvier) j'ai une moyenne hebdomaire de 12h35 avec 4 700 km de parcourrus en

Swim : 180 km dont 50 en eau libre

Bike : 3 700 km, principalement sur route

Run : 850 km

 

Il ne reste donc plus qu'à faire les sacs et d'y aller..... Mais quoi qu'il arrive, je suis très satisfait de cette remise en jambes qui donne beaucoup d'espoir pour la suite.

Réponse dimanche soir sur le chrono final où l'objectif à l'inscription était 12h00 et où dans ma tête, je viserais bien un chrono autour des 11h30.

Pour mémoire, mes différents IM :

28-août-04 Ironman d'Almere (Pays Bas) 3,8 / 180 / 42 11 h 27' 41"
24-juin-07 Ironman de Roth (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 10 h 28' 03"
7-juin-09 Ironman de Hanovre (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 10 h 52' 09"
30-août-09 Ironman de Cambrai - Chtri'man 3,8 / 180 / 42 12 h 28' 29"
27-juin-10 Ironman de Nice 3,8 / 180 / 42 14 h 25' 21"
18-juin-11 Ironman le Barockman (Moritzburg - Allemagne) 3,8 / 180 / 42 12 h 06 ' 57"
7-août-11 Ironman de Regensburg (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 12 h 14' 17"
2-sept-12 Ironman de Cologne (Allemagne) 3,8 / 180 / 42 12 h 29' 28"
15-août-14 Ironman Embrunman 3,8 / 188 / 42 16 h 20' 21"

Almére : RAS; la découverte

Roth : coup de chaud sur le marathon, je loupe le Sub 10

Hanovre : grosse prépa, météo pourrie le jour J. Je fais 7°, à 1h de l'objectif

Cambrai : sur-entrainement, je coince à vélo et marche 42 km....

Nice, sans grosse prépa; sortie club, objectif finisher

Barockman et Regensburg : bonne prépa RAS

Cologne : tendinite genou, galère à pieds

Embrun : pour le fun sans prépa !

 

 

Posté par runningmike à 21:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juin 2017

TriathlonS des Vieilles Forges

A 3 semaines de l’objectif, courses locales avec les triathlons des Vieilles Forges

 

Triathlons et non triathlon car le programme est d’enchainer les 2 courses proposées pour Delphine et moi.

 

FB_IMG_1497212621744

Tri Sprint le matin.

10h00, départ pour le tri sprint avec 750 m Swim, 20 Bike et 5 Run.

Parcours accidenté avec la cote de Bourg Fidèle à vélo et un parcours trail à pieds assez casse pates.

 

Au départ de la natation, je prends quelques claques dont une belle par Antoine  qui m’arrache pince nez et lunettes !

Je me mets sur le coté pour remettre les lunettes et repars dans la course. Tout en 2 temps. Je sens que je vais vite car je rattrape énormément de monde.

 

Je sors à la 18°place avec une moyenne de 1’42’’ au 100 m. Bof, pas terrible….

 

Transition éclaire et direction les cotes à vélo.

Je roule bien, la cote passe bien, quelques soucis de mécanique où les vitesses sautent et où le grand plateau reste bloqué. Cela faisait des mois que je n’avais pas roulé avec le Kuota. Je n’avais pas pris le chrono, vu le parcours accidenté .

Bon pas grave, sur 20 bornes ca passe…. En fait, c’est la cassette qui se desserre, il y a du jeu dans la mécanique !!! Et le rendu de la chaussée n’améliore rien.

Je réalise le 18° temps à vélo avec 31.5 km/h de moyenne.

 

IMG_5021

Sorti du parc à vélo, direction les bois pour ce trail avec la belle bosse du parc aventure. Aie… ca pique…. 2 fois à faire. La mise en jambes, en transition me met dans le bain immédiatement.

La course se passe bien, je déroule, il commence à faire chaud mais nickel.

Je termine la course à la 23° place avec une moyenne de 4’44" au km.

 

Je termine ce sprint à la 19° place en 1h17’ et 4° vétéran sur 100 participants (dont 1 relais devant moi).

Delphine prendra la 65° place féminine et 2° vétérane.

Antoine terminera 78°.

 

Récup méridienne, repas SportDej Overstims, Podiums et remises des récompenses puis footing direct en combi pour se présenter sur la plage quelques secondes avant le départ.

 

Tri M l’après midi.

1.5 km Swim, 40 Bike et 10 run.

C’est simple, c’est 2 fois le parcours du matin…..

Je pars plus prudemment que le matin mais bizarrement, je me sens de meilleures sensations. Je ne cherche pas à nager vite mais à glisser en 3temps. Passage au 500 m, 1’32’’ de moyenne !!

Je commence à avoir les grosses épaules entre la nat du matin et les activités tailles haies de la veille après midi…. Je reviens toujours sur des concurrents mais moins vite (1’39’’ de moyenne).

Je sors au final en 23’29’’ avec le 23° temps dont 4 relais.

 

Bike, idem que le matin, fois deux… Très rapidement, je sens que j’ai moins de cuisses…… Je me fait déposer par quelques avions mauvais nageurs (Titi de The Team, Jojo, Gilles du CTA). Je fais ma course et sens que je roule bien, même si je vois derrière Guillaume, marie et Cyril revenir….

Je m’hydrate, m’alimente … il fait chaud.

Je termine le bike avec Cyril en 1h20(29.5 km/h) avec le 58° temps.

 

Je m’élance sur le run avant lui. Première grosse difficulté, dans les racines… Les cuisses sont dures…. Je marche un peu pour détendre et mieux relancer ensuite.

Arrive la première descente technique, début de crampes ! Je m’arrête, m’étire et repars… fausse alerte.

 

2° descente au niveau du parc aventure, crampes dans le quadri droit…. Aie… je m’arrête et m’étire, sauf que j’en chope une autre à l’ischio puis au mollet droit. Très grosse douleur ! Je sautille pour aller vars la clôture pour m’étirer… Et paf, les mêmes à gauche !

Cloué de douleurs…..

Je me concentre, respire calmement pour éliminer ces points. C’est compliqué et douloureux… un spectateur vient à mon secours, sympa merci. Je n’ose pas bouger.

Je décide alors de jeter l’éponge et d’arrêter le chrono pour rejoindre la ligne d’arrivée à quelques mètres.

Enorme déception que d’abandonner….

C’est rare très rare… La seule motivation a été de ne pas forcer, pour ne pas créer de contractures qui m’auraient pénalisées dans 3 semaines.

 

IMG_0061

 

Je regarde donc les copains faire la course, en m’hydratant Coca, Eau gazeuse…. Très grosse déception de ne pas être de la fête et d’être finisher même si la raison était là. Pour le moral, ce n’est pas top que de se dire que je n’ai pas pu enchainer les 2 courses…

Suis-je allé trop vite ?

Avec la chaleur, m’étais je bien alimenté …..

 

Bref !!!

Mais ma satisfaction aura été de pouvoir voir courir Delphine qui aura fait de belles courses et termine le M au sprint en revenant du Pascal et Eric du team. Chapeau, elle m’impressionne…. Elle sait gérer et réussir.

La sagesse…..

 

Maintenant, place à la phase Pré compétition où il va falloir lever le pied….

 

Posté par runningmike à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2017

Tri LD de Belfort

Le triathlon de Belfort... Une épreuve incontournable dans l'Est, un peu comme Gérardmer... des valeurs sures.

 

Pour 2017, gros changements pour l'organisateur qui quitte le site principal du Lac de Malsaucy pour y ajouter la T2 au coeur de la ville, aux pieds du lion. Un finish urbain et dans la citadelle.

Personnellement, j'ai adoré les parcours avec un beau Bike (1500 D+ avec le Ballon d'Alsace) et un run sympathique entre rues piétonnes et tour de lac.

Quelques couacs au niveau organisation avec ce défi des 2 sites, mais c'est la première édition... et soyons tolérants... c'est tellement compliqué d'organiser.... Et chapeau aux organisateurs.

 

Mais revenons à la course et à ce court week end sportif.

Sortie club, 10 team Sedan au départ sur le Long, Antoine sur son premier S et les filles sur le kids.

32' C..... chaleur étouffante. Un vrai temps de triathlète .... le tout amplifié par l'horaire du départ : 14h00 !!!!!

700 pingouins dans leurs combinaisons ruisselantes de sueur..... Le bonnet silicone ne tient pas sur mon crane chevelu...... Je le perdrais vite dans la bagarre...

 

Première bouée à 450 m. Je m'attends à prendre des coups jusqu'à cette bouée puis bien nager après.... Perdu. Des coups non stop. Trajectoires déviées.....

Je m'en sors pas mal, j'arrive à glisser entre les espaces des nageurs. Sortie à l'australienne... Il y a du monde devant.... mais beaucoup plus derrière. Première boucle en 16'41 puis la seconde en 16'32".

2000 m à la montre ! 1'36" de moyenne. Correct, suis satisfait. Je sors 140°.

 

Transition rapide (1'29") puis direction le bike avec cette chaleur, ce ballon d'Alsace et ses 95 km. 

J'ai pris le vélo de Chrono et les roues de 800 !!! C'est tout à fait adapté à la typologie du parcours !!!!

18699969_10212791927091494_8344686375911673470_n

Autant dire qu'avec la chaleur, je m'élance prudemment. Je me fais doubler par quelques gros rouleurs, mais ne m'affole pas. Au pied du Ballon, j'ai 32 km/h de moyenne. Je m'élance dans l'ascension de 13 km. Je tourne les jambes (39*27 !!!), je double et redouble... Personne ne me dépasse. Tout va bien.... Je m'alimente, m'ydrate, m'arrose..... Arrivé au sommet, je m'élance dans les lacets pour 10 km de descente. Prudent sur la première partie, je me laisse descendre sans pédaler, une fois les lacets passés, position sur les prolongateurs, tout à droite et je peux appuyer sur les pédales pour rejoindre T2.

30 km de plat, vent chaud de face. Que du bonheur.... je double des concurrents, frôle par moment le 50 sur le plat......

Je pose le vélo en un peu moins de 30 km/h de moyenne et suis 111°.

20170531_070114

Première partie de journée faite et contrat rempli !

Maintenant, place à la chose sérieuse : Run. Quelques interrogations sur mes capacités. C'est le test grandeur nature....

Bonnes sensations en sortie de parc, aucune gène musculaire. Tout est au vert... je passe les premiers km en 4'50/4'55". Trop rapide, beaucoup trop rapide. Je sais qu'avec la chaleur, ca ne passera pas et que je ne ferai pas l'IM à cette allure. je me force à lever le pied pour tourner autour de 5'30", ce qui serait plus raisonnable pour Klagenfurt.

Je m'adapte vite et fais attention aux sensations, je m'hydrate et m'arrose à volonté en prenant mon temps à chaque ravitaillement.

Au 15°, petit coup de chaud. Je sais que le prochain ravito est loin et que le passage est long... J'embarque donc plusieurs gobelets et je marche en m'hydratant. Je reprends vite ma foulée en revenant à l'ombre pour aller vers la finish line que je passe en 1h57 et avec le 224° temps.

 

20170531_070051

Au final, je termine en 5h45" et à la 132° place avec une course bien gérée.

Grande satisfaction, de nombreux supporters du club avec une finish line de folie......

 

Delphine termine sa course à la 517° place en 7h17" après un bon vélo et un semi à 32°C en 2h05 ! Idem, bonne répétition pour l'IM.

 

 

Posté par runningmike à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2017

Swimrun Belgique

Premier véritable objectif de la saison : le swimrun Belgique avec 38 km dont 5 de nage.

3° participation pour  nous à cette épreuve que l'on connaît bien désormais; on sait à quoi s'attendre, dénivelé, température de l'eau, je visualise même les parcours en préparant la course en analysant la carte topo....

Nous sommes rassurés, nous avons acquis de l'expérience au cours de la saison passée et nous avons bien travaillé cet hiver en piscine.

Je nage régulièrement 3.5 / 4.5 et Delphine nage également régulièrement 3.0/ 3.5.

La nage en plaquettes ne nous pose plus de problèmes non plus.

Cette semaine, direction le lac pour 2 séances spécifiques swimrun, histoire de retrouver les automatismes et de tester les plaquettes.

DSC_0006

Samedi,

Direction les Lacs de l'eau d'heure sur ce superbe site touristique, destination prisée des sportives. Retrait des dossards, briefing, on s'équipe et on échange quelques mots avec Greg et Christophe du team, Lolo et ludo du CTA qui vont découvrir l'aventure swimrun puis avec un couple belge qui a aussi fait les 3 éditions, l'Engadin et la 1000 Lakes comme nous. En fait, on fera un bon morceau de course avec eux.

 

10h50, Départ, juste après avoir été interviewé par la TV. On se place devant, je pars assez vite, j'accroche Delphine et c'est parti pour un premier run d'un peu moins de 3 km. Allure rapide, trop rapide pour elle (4'30").

Première mise à l'eau sans difficulté (T°C : 10°C), l'eau n'est pas trop froide. Avec les plaquettes, on arrive à rester au contact voire on grapille et on revient sur les équipes devant nous (la moyenne de nage se situe en 1'35" au 100).
Très rapidement on nous annonce comme 2nd équipe mixte et 15° au scratch. Nous sommes collés avec 3 autres équipes mixtes. On attaque, on prend des risques et je tente de distancer petit à petit les équipes. On ange mieux et on gagne du temps sur les transitions, mais en Trail, c'est plus fort que nous.

Moment d'inatention en lisant le roadbook et je loupe un single et la rubalise. Mince... On fait demi tour, on a perdu le contact. Suis en colère, et je veux rattraper. Mais nous franchissons un long passage technique hors piste dans les orties et ronce (type course d'orientation), terrain que déteste Delphine, qui n'avance pas, je tire sur la corde, elle rouspète en se prenant les branches, les ronces..... Je reste zen, et n'exprime ma colère qu'intérieurement car je sais sais qu'elle donne tout....

On enchaîne les différents tronçons ( 13 run et 12 swim) avec belle régularité en revenant au fur et à mesure sur des équipes. 

Je commence à avoir les grosses cuisses de tracter et les épaules sont douloureuses... Mais à mi parcours, sommes revenus devant avec l'équipe avec laquelle nous avions fait le début de course. On se double, on relance, on va les chercher dans l'eau, ils nous lâchent à pieds dans les zones techniques et pentues. La féminine se retourne sans cesse, pour mesurer l'écart.... On s'accroche mais on chauffe... Au dernier ravito, ils ne s'attardent pas et je les vois s'éloigner....

Je fais de très gros efforts sur les 2 dernières natation malgré le vent et la houle pour recoller, ils sont à portée de main mais voilà il y a bien 1'...

A la sortie de l'eau, le constat est là, notre place est faite, l'écart est creusé; on déroule jusqu'à la finish line que nous franchissons en 5h02'58" contre 5h55' l'année dernière.

Très grande satisfaction pour le chrono, récompense de notre travail hivernal et de nos progres.

 

Et quant au résultat, nous sommes 3° équipe mixte, après une belle et longue journée..

IMG_2053

 

Posté par runningmike à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


01 mai 2017

Trail le Baraquine

Screenshot_20170501-124838

Trail de la Baraquine à Monthermé avec 17 km et 607 D+.

Ce lundi, participation au trail de la Baraquine; pas un véritable objectif en soit, mais plus une sortie longue, pour le plaisir et en fatigue.

Mais place au week end sportif de vélo et de duathlon.

sample_img_slider

 

Samedi :

Départ en solo, avec le vélo de chrono pour une belle sortie de 4h00 avec 123 km. Le but de la séance : 3h00 allure IM. 100 km de fait 32.2 km/h de moyenne.

Bonne sensation, le plaisir revient... Je dois m'agguerir et tenir un rythme constant pour les 180 km car sur le plat, je tiens facilement le 40... mais faudra pas s'enflammer...

 

Dimanche :

L'objectif était de participer au duathlon long de Douai. Pas envie de faire la route, de faire un déplacement.

Du coup, j'organise un duathlong, ici à la maison. Avec Delphine, Greg et Benoit nous rejoignent pour cette sortie off.

Au programme, 1 boucle run de 11 km, 3 boucles bike de 90 km avec 900 D+ et une autre boucle run de 9 km.

Fraîcheur et vent..... que de vent..de belles bourrasques !

1er run, on part groupé puis avec Greg, on se détache un peu dans la grosse portion venteuse.

T1 : on prend notre temps, on attend Delphine, puis c'est parti pour le bike.

Je suis devant, face au vent, Benoit fait des tronçons un peu solo, en force.. Il a les cannes, 1 semaine après Liège Bastogne Liège...

A la fin du 2° tour, il est un peu rôti et lâche prise, on termine avec Greg à un peu plus de 30km/h de moyenne sur les 90 km. On fait demi tour pour aller chercher Delphine. Au final, on a 100 km de bike.

Run, 2 : que de vent.... le départ est vent de face.... Je suis devant, Greg callé dans ma foulée pour se protéger. 4'55" de moyenne.....On stoppera au km 8 pour récupérer.

Au final, ce duathlon de 11/100/9 avec de longues transitions sera bouclé en 5h30.

 

Lundi :

Direction donc la Vallée et Monthermé pour ce trail technique et casse pattes de 17 km.

Un peu à la bourre, pas le temps de s'échauffer... Du coup, le 1er km sur la route est rapide et me crame un peu les cuisses. Ici ca part vite avant la première grosse difficulté avec l'ascension des 4 fils Aymon. Ca bouchonne pas mal et suis obligé de monter en marchant, comme MACRON (MDR), en marche.....

Une fois au sommet et après la descente très technique dans les schistes, j'arrive sur des singles plus adaptés pour la course; en vain, j'ai mal aux cannes et j'ai du mal à relancer.... Arrive le km 7 et une zone de plat, je peux retrouver ma foulée et ce passage me réveille... Ca me fait le plus grand bien avant de m'élancer sur la seconde partie de parcours, plus physique et technique. Je prends plaisir, une belle sortie de running nature. Je monte tout en courant, reprends du monde mais je gère dans les descentes, peur de l'entorse, qui ruinerait la préparation.

Donc je ne m'exite pas et au cours au train. Au final, je termine en 1h44 (16' de mieux que l'année dernière) en fatigue et à la 89° place sur 252.

Delphine, termine en 2h00, meme temps que l'année dernière, mais avec la fatigue du duathlong.

Tout cela est de bonne augure, pile 2 mois avant le jour J

 

Posté par runningmike à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2017

10 km des semelles de vent

Troisième compétition de la semaine.....

Autant dire que les cuisses sont raides et ont encore des traces du trail du lundi.....

Mais pour ce samedi soir, direction Mézières pour un 10 km roulant en 2 boucles avec de petites rues et des relances, et l'avenue d'Arches, ses grandes lignes droites et ce vent.

18034302_10210400457540567_7771160667627315656_n

Près de 500 participants au départ.

Je m'aligne prudement sur la ligne de départ, avec la sage décision de ne pas partir trop vite et de ne pas me griller comme au duathlon.....

Si possible tenir un 4'15" voire un 4'10".

 

20h00, c'est parti.... que de monde.... Ca bouscule un peu dans les virages et les chicanes...... 1er KM en 3'59". RAS, on essaie de garder le cap.

Très rapidement, je me retrouve seul avec Alex et à quelques mètres de Marie. 3 Team ensemble...

Les km passent, je suis sur une bonne allure, ne suis pas dans le rouge et cours à mon rythme, sans toutefois pouvoir accélérer et revenir sur Marie.

Je me sens puissant dans les lignes droites face au vent ou dans le faux plat où je reviens sur des concurrents, sans forcément forcer.

Le rythme est bon, je ne baisse pas de régime et suis régulier tout en appréciant les nombreux encouragements des spectateurs.

Le dernier km est là, les jambes commencent à durcir; je n'accélère pas pour suivre 2 gars qui me doublent..... Pas grave, ce n'est pas un objectif...

Je passe la ligne à la 130° position en 41'19" soit 4'07" au kilo.

 

Très bonne satisfaction, mon dernier chrono de cet ordre remontait à 2012.... C'est donc bon signe et preuve que la prépa IM commence à porter ses fruits alors que je ne fais pas de spécifiques en CAP, juste un peu de VMA courte pour la foulée, du footing et des sorties longues.

Delphine termine en 50' en relâchant également dans le dernier km tout en établissant son record sur la distance.

 De bonne augure également pour la suite.

Au final, la séance aura été de 17 km.... bien pour une soirée.....

Posté par runningmike à 23:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 avril 2017

Trail de l'Enfer de la Boulette

Après le Duathlon de la veille, effort court mais violent, direction l'Enfer de la Boulette pour ce trail de 27 km.

FB_IMG_1492424304656

Fraicheur et pluie matinale...

Rien n'effraie le traileur ardennais !!!!!

Objectif perso, améliorer mon chrono sur cette course (2h55).....

Dés le départ, côte......les premiers partent mais je gère ma course. Je veux faire une sortie longue, sans stress, ne pas me blesser et courir au train.

Je fais la course seul en croisant les Oranges de Nouvion (je double en cotes, ils me dépassent dans les descentes...)

Très prudent dan sles zones techniques et descentes, je me rends compte que je m'explose vite les cuisses. Mais le temps passe, les kilomètres défilent et je discute avec mon accompagnateur, Jerome qui me suit à VTT. Sympa de discuter comme ça....

 

2h39' plus tard, la ligne d'arrivée, sous la puie...

16' de mieux et sans me mettre dans le rouge. Les cuisses raides, merci les longues descentes sur la fin... Mais bonne satisfaction pour la prépa.

 

Là, place à 1 semaine de light pour assimilier les différents blocs de prépa et ed débuter la semaine prochaine par le bloc le plus important : le Spécifique IRONMAN.

 

Petit bilan de la prépa depuis janvier : 

Swim : 111 km

Bike : 2 050 km

Run : 580 km

12h25 de moyenne hebdomadaire.

Posté par runningmike à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2017

Duathlon du Mont Olympe

Seconde compétition de l'année, et je dirais la première pour un environnement normal :)

 

Course locale, à Charleville, organisée par nos amis triathlètes carolos.

Duathlon format sprint (5/21/2.5).

Première pour Antoine qui vient de passer cadet et va donc s'essayer à la discipline et à la distance.....

Sortie club avec un groupe de 16 Team Sedan Tri au départ.

FB_IMG_1492424433950

Température fraiche, du vent mais pas de pluie....

2 boucles à pieds, 3 à vélo dont la bosse du Waridon (157 D+) puis 1 boucle pédestre pour finir.

 

Départ rapide, beaucoup, beaucoup trop rapide pour moi (3'30/3'45"), de la folie... Je coince vite, très vite, les grosses cuisses, mais m'accroche. J'ai envie d'accelerer mais impossible...

20170417_133746

Je rentre dans le parc à la 61° place sur 130 au départ avec une moyenne de 4'11".....

Transition sans difficulté et direction le vélo, couché sur les prolong, face au vent... Gros festival..... Je double, je dépose et m'éclate.......

Je reviens vite sur mes potes et continue ma remontée sans trop appuyer, peu de choper des crampes car la première CAP m'a émoussé les guiboles....

Je termine ce vélo avec le 25° temps à près de 35 de moyenne.

 

FB_IMG_1492427537221

 

20170416_195005

 

Puis départ pour la dernière CAP.

2.5 km à allure Half !! pffffff

4'24" de moyenne.....

 

Bref, no comment, gros diesel

 

Au final, je termine en 1h07' et à la 39° place.

 

20170417_133639

Posté par runningmike à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2017

Duathlon des neiges

FB_IMG_1488653706228

Première compétition de l'année.... et quelle originalité !

Un duathlon des neiges !

Comprenez : course à pieds, ski de fond et course à pieds.

 

Direction les Vosges (La Bresse) pour une distance de 5/7/2.5. Format sprint mais largement suffisant !!!!

G0010850

Avec le support d'un week end cohésion club autour du ski, nous avons l'objectif de rejoindre les 150 participants de ce duathlon.

 

Arrivés le vendredi, location du matériel et direction les pistes pour une première prise de contact avec des skis de fond et le skating.

Verdict, aucune technique..... va falloir pousser sur les jambes et les bras.....

Pauline, Greg et Mathieu glissent bien, c'est beau à voir. J'arrive à suivre, mais tout en force !

Bilan : 10 km le vendredi et 10 km le samedi matin.

 

Samedi soir, direction La bresse pour cette épreuve semi nocturne.

Un temps de Merde..... Tempête de pluie et neige mêlée... Glacial et détrempé !

Le terrain de trail est accidenté, racines, cailloux, mares de tourbes et neige. Les appuis sont fuyants, pas d'accroche..... Ca promet.

17h30; départ.20170305_064312Je suis placé devant, j'ai des jambes en ce moment et ai retrouvé des sensations. J'ai envie d'envoyer pour la CAP, pour m'amuser. En fait, je ne me suis pas amusé du tout..... Aucune sensations, collé à la neige ou la boue... je n'avance pas..... Bon certes, je double des concurrents et suis à l'aise mais le terrain ne rend pas.... Dur dur pour les gros !!!!!

 

Transition.

duathlon-des-neiges-photo-jean-charles-ole-1486139004

Je rejoins Greg dans le parc, Cyril (en relais) est juste devant et son binome Mathieu vient de s'élancer, ski aux pieds.

A mon tour, de montrer ma puissance sur ce parcours de 3 boucles avec une belle bosse dès le départ..... Mais voilà, autant comparer un VTTiste, pneus crevés et des pros avec un vélo CLM !!!!

Je suis ridicule dans le style.... mais j'avance. Je double même dans la première cote, en courant avec les skis aux pieds..... Dans la descente, je frôle le 30 km/h, mais très loin des autres concurrents qui me dépassent.

Un arbitre m'encourage "allez Mr, courage... vous allez y arriver......."  . J'hallucine !!!!

Fin de ski, de nuit à la lumière de ma frontale. Pauline est revenue sur moi et on se retrouve dans le parc ensemble. Je me débarrasse de mes planches aux pieds pour revêtir mes trails, détrempées et gelées.....

Course difficile, sans visibilité due par la pluie dans la frontale. Je cours au train, sans prendre de risques pour ne pas me blesser.

Je double 4 concurrents et termine à la 92° place sur 150 partants en 1h24 (PS, ca se gagne en 50' !!!!).

Soirée récup et déconne dans le chalet.

FB_IMG_1488696646106

Dimanche matin, 7h00, footing vallonné de 7 km à jeun. Puis au vu de la météo catastrophique et devant l'impossibilté de refaire du ski de fond, direction Le Honneck pour une sortie trail de 1h45 sous une tempête de neige avec des passages où je m'enfonce jusqu'au genoux.

 

Bilan donc mitigé mais satisfaisant avec un bon week end de sports et de détente en plein air.

17342638_10212100573288081_2100732261595229199_n

Posté par runningmike à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2017

Tri Camp The Team

 

FB_IMG_1481448774616

Pour ce début d'année et qui correspond à la fin du bloc 'endurance' de notre préparation pour l'Ironman, direction le Sud Portugal à Monté Gordo pour un stage de tritahlon.

Nous rejoignons l'équipe The Team, desIronmens du Nord au fort potentiel...bien loin de notre niveau....

 

Arrivés à l'aéroport, nous faisons connaissance des stagiaires de la semaine 1 qui rentrent puis de ceux avec qui nous allons partager cette semaine. Dom et Vincent, les coachs et organisateurs sont là pour nous briefer sur le programme, les conditions météo, les parcours. Accueil tip top.

Nous avons même le droit au polo et casquettes The Team !

FB_IMG_1484424156328

Une fois installés dans notre maison (pavillon récent et très bien aménagé pour 4 personnes à  Castro Marim), nous faisons connaissance avec le couple avec qui nous allons partager la semaine (Marie Christine et Philippe ), montage des vélos puis footing vallonné vers l'océan.

16 km...

 

 

FB_IMG_1484731991036

Beaucoup d'appréhension sur cette séance pour moi, car cela faisait 3 semaines que je n'avais rien fait suite à mon claquage de l'ishio. C'était donc le test si c'était réparé. C'était bon, mais le footing m'a bien entamé..... Je me réveillerai avec des contractures......

Ce fut donc le début d'une belle semaine, où on a enchaîné les séances de natation, de vélo et de course à pieds agrémentées de séances de muscu gainage et de sauna de récup.

Dès le deuxième jour, une douleur dans un genou est apparue, une tendinite au niveau de la rotule qui était douloureuse sur le vélo (quand je roulais assis sur la selle). Donc contraint de rouler en danseuse (ca tombait bien vu les parcours au profil très accidenté) et de ne pas tourner les jambes. J'ai donc quasiment roulé sur la plaque, en force......

received_10211546201275599

Avec Delphine, on s'est rendu compte que le niveau des gars était très relevé et très loin de nos capacités (une séance de footing de 2h avec 24 km voire 36 ... je vous laisse imaginer...) On s'adaptera et on constitura un groupe 2. Ainsi Delphine pouvait rouler avec Marie Christine, quant à moi, je m'adaptais aux séances, aux groupes et faisais du travail de rythme à vélo.

 Bilan de la semaine...
28h et 15 séances. 
4 natation pour presque de 11km.
6 bike pour 18h20 et 390 km de superbes parcours vallonnés (plus de 5000 m D+ )
3 run pour 42 km en 4h.
2 gainage.

 De retour en France, nous avons continué le samedi / dimanche sur le meme rythme afin de bénéficier ainsi d'un bloc de 10 jours.

 

Maintenant, place à l'assimilation du stage puis le commencement d'un Bloc VMA. Ce seront ensuite les blocs spécifiques Ironman.

 

Ce stage fut une très bonne exérience, d'échanges avec des athlètes de haut niveau, de suivi et de conseils diététiques (-3 3k de graisse et + 4 kg de muscle dansla semaine), de bons moments avec des gars extraoridnaires et surtout un retour hyper motivé au triathlon.....

Expérience à renouveler.

20170118_112619

Posté par runningmike à 08:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 décembre 2016

Bilan 2016

Une année de plus au compteur.........

Quelle année....

Mal commencée.... mal terminée.

Mal commencée avec très grosse entorse cheville, puis opération, reprise en douleur, une gêne persistante et un claquage ischio pour finir l'année :(

 

Mais revenons aux objectifs fixés cette année : Marre d'être blessé, je m'étais fixé l'objectif de maigrir de passer de 93 kg à 86 kg. Objectif rempli puisque que pour le dernier objectif de la saison en octobre, j'étais à 81 kg.

Ce surpoids en moins, m'a permis de retrouver des ailes à pieds et à vélo.

 

J'ai donc pu reprendre le sport par de longs footings douloureux de 3 km en mars avec en ligne de mire le Swimrun Suisse en juillet avec 56 km..... De la folie me direz vous... mais vous me connaissez !

 

Donc une saison plaisir, pleine de course avec ma binome de vie et partenaire de délires... Elle est aussi folle que moi, toujours dire oui à mes propositions....

Ca risque de nous enmener loin tout ça :) !!!

 

La saison a donc commencé par un certain 7 mai en Belgique pour un swimrun de 43 km. A la rue complète en course à pieds, il m'aura fallu beaucoup d'expérience et de gestion de l'effort pour suivre la miss sur la fin....

A peine réchauffé de cette mise à l'eau de début de saison (8°C), direction les triathlons de printemps avec Chalons en Champagne puis le magnifique Obernai que j'ai osé affronter avec moins de 1000 km de vélo... Ben, ca passe !!!!

 

Puis place au challenge !! Le Swimrun Suisse dans la vallée de l'Engadin : 56 km à 2500 m d'altitude, des barrières horaires compliquées, un important dénivelé et du beau monde pour ce championnat d'Europe. 

Très grosse pression pour nous... pas celle des vainqueurs mais celle qui te fait douter...... où tu espères être juste finisher.... Ou ce titre revêt toute son importance !

Essai transformé, car nous sommes finishers, en un bon temps et 16° équipe mixte sur ce championnat.

20161023_224429

 

Remis de ce périple helvete, place à la reprise du vélo pour préparer Gérardmer, là encore, essai transformé et amélioration de nos chronos sur l'épreuve.

 

Mais voilà, le virus Swimrun rôde et nous faisons à nouveau une rechute !!!! C'est grave docteur ?????

Donc, pour clôturer la saison, direction le Nord de Berlin pour un swimrun de 43 km dont 10 km de nage, plutot glacière où le sens dépassement et surpassement a pris toute sa valeur. Nous sommes finishers ce qui nous permettra de nous classer 21° au ranking mondial :)

 

Au cours de cette année, j'ai pu ainsi réaliser quelques 15 compétitions :

1-mai-16 Trail de la Baraquine 17 000 m 1 h 59' 10"
7-mai-16 Swimrun Amphiman (Belgique) 37 / 5 km 5 h 55' 02"
15-mai-16 Triathlon de Chalons 0,4 / 10 / 3 41' 58"
15-mai-16 Triathlon de Chalons 1,5 / 40 / 10 2 h 33' 26"
5-juin-16 Triathlon d'Obernai 2,1 / 82 / 21 5 h 56' 35"
12-juin-16 Duathlon de Verdun 10 / 40 / 5 2 h 11' 06"
10-juil-16 Swimrun Engadin (Suisse) 47 / 6 km 8 h 36' 30"
24-juil-16 Nage en eau libre - Vieilles Forges 5 000 m 1 h 40' 58"
3-sept-16 Triathlon de Gerardmer 1,9 / 90 /21 6 h 22' 49"
17-sept-16 Kayakthlon de Sedan (CAP, tir, canoe) 16 016 m 1 h 52' 14"
2-oct-16 Sedan Charleville 24500 m 1 h 55' 20"
9-oct-16 Semi marathon de Reims 21100 m 1 h 51' 56"
23-oct-16 Swimrun 1000 lakes (Allemagne) 35 / 7,8 km 7 h 12' 58"
3-déc-16 Foulées Pirisiennes 7500 m 31' 42"
11-déc-16 Cross de Monthermé 9200 m 40' 50"

 

Pour 2017, changement de programme, on passe aux choses sérieuses !

ironman_austria_2014

 Direction Klagenfurth en Autriche le 2 juillet pour nous deux. Premier IM pour Delphine et retour à la dusatnce pour moi après quelques années de silence. Objectif our Delphine : finisher; pour moi, Sub 12 mais un petit coin de l'esprit viserait bien les 11h ????

Le corps me le permettra t ' il ?

  

Sinon, pour les traditionnelles statistiques :

Bilan Annuel :

 Nombre de séances : 317

Nombre d'heures : 389

Moyenne hebdomadaire de sport : 7h28

Kilométrage total  : 5 144km

Natation : 211 km dont 106 en eau libre

Vélo : 3 518 km dont 457 à VTT et 436 de home trainer !!!

CAP : 1 168 km, principalement de footing

Multisports : 247 h avec du ski, du canoé....

 

Voici l'évolution depuis 2010 :

 

20161231_091217

20161231_091247

20161231_091308

 

20161231_091331

20161231_091354

20161231_091423

 

 

20161231_091446

20161231_091508

 Tous les détails de la saison : carnet_d_entrainement_2016

Et puis, 2016 fut marqué par ma casquette d'organisateur avec tout le comité. Un véritable succès au Bike and Run avec 400 participants.

received_10207897146090914

 

Vidéo de l'épreuve :

B&R de Sedan 2016

 

 

Enfin, je vous souhaite une bonne année 2017, en images avec le Team Sedan Triathlon

Bonne annee 2017

 

Posté par runningmike à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2016

Cross de Hautes Rivieres

Une saison sans cross n'est pas une véritable saison......

Ouf, j'ai sauvé l'honneur sur ce dernier cross des Ardennes pour 2016.

Ayant toujours des douleurs à ma cheville suite à l'entrorse de Noël 2015, je me suis laissé tenter sur les 3 cross de l'hiver.

Boulzicourt, footing cool sur le parcours : souffrance sur les appuis et les dévers. Content de ne pas avoir pris de dossard

La Warenne, footing cool. Appuis corrects sur les terrains de foot. Je prends confiance....

 

Donc direction les Hautes Rivieres dans la Vallée de la Semoy pour un véritable cross, pelouse, bois, appuis fuyants, talus... Il ne manquait que la boue.

9.2 km au programme.

73 coureurs au départ.

 

Bon échauffement (45') sur le parcours pendant qu'Antoine et Delphine fassent leur course.

Enfin arrive le départ.

Ca va vite, je suis immédiatement dans le rouge au niveau cardiaque.....178 puls..... Nicolas (avec qui j'ai terminé la course de Prix samedi dernier) est là. On fait 1 moyenne boucle et 1 grande ensemble. On se relaie, se motive.... c'est sympa.

Puis j'essaie d'appuyer, de revenir sur le groupe à quelques dizaines de mètres de nous. Je recolle, m'accroche et double. Un regard vers l'arrière, c'est distancé, hélas, Nicolas aussi.

Je maintiens l'effort dans l'espoir de recoller sur 2 autres gars. En vain.

Je termine donc à la 42° place en 40'50".

Les cuisses et les mollets sont durs.....et la sensation du travail bien fait où tout a été donné. 

Au retour à la maison, je constate que j'ai amélioré mon chrono de 3'26" sur ce cross (44'24" en 2014).

 

Posté par runningmike à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2016

Foulées Pirisiennes

Première édition de cette première édition de course à Prix les Mézières, presque mon village natal; devant la maison de mes grands parents.

Au programme 7.5 km en nocturne.

Température fraîche, proche du 0°C.

Arrivés un peu juste, pas trop le temps de s'échauffer... tout juste 1 km de footing entre la voiture, le retrait du dossard et la ligne de départ....

Objectifs : courir à 5'/km pour Delphine et 4'15" pour moi.

Ca fait 1 mois qu'on a repris l'entrainement avec l'IM en objectif. Qualité à la piscine avec des éducatifs, foncier à vélo et léger fractionné à pieds sur du 30/30 pour allonger doucement la foulée et trouver des appuis.

 

Je me place devant....... ben quoi, même à 45 ans, on peut encore avoir envie de jouer .....

Bon, ok, départ en descente.... ca part vite, beaucoup trop vite pour moi avec la camarade Cyril du club. 3'30" le premier km avec le départ à 3'14".... Quand je dis, joueur.....

Mais après cette bêtise, les jambes sont dures, faute d'un réel échauffement...le bon goût de sang dans la bouche.... J'ai rajeuni de plus de 15 ans à l'époque des cross!!!

Je m'accroche au groupe, cyril à quelques mètres... Je reviens dans le 3' tour et un peu trop optimiste, j'essaie d'attaquer.... mais en vain.... Pas encore la caisse pour jouer plus.... La ventilation est difficile, le cardio à toc...... c'est bon, je suis en train de décoller la pulpe...

 

Je termine donc la course en 31'42" soit 4'14" au kilo ! Yes !!!! 53' place sur 211 arrivants.

Delphine termine en 4'59"..... Super aussi, 109' place et 3° Vétérane .

 

Très grande satisfaction pour ce premier mois de prépa IM.

A suivre....

 

 

Posté par runningmike à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2016

Swimrun Germany 1000 Lakes

Dernier objectif de la saison 2016 après le Swimrun Belgique, le Tri LD d Obernai, le Swimrun Suisse, le Tri LD de Gérardmer.

30232088280_4e49fdd650_b

Direction l'Allemagne, à 1000 km de la maison dans la région des 1000 lacs au Nord de Berlin près de Rostock.

 

Arrivée tardive sur site le samedi en milieu d'après midi, retrait des dossards avec le binome de Meudon (Nadja et François) avec qui nous étions en Suisse.

Briefing de course, on y retrouve Fix (Swimrun france) et le binome des Stéphane du Luxembourg.

On discute, on prend la température, on tente de se rassurer..... L'ambiance est donnée... il va faire froid. Nous en sommes tous conscients, sauf peut etre Michael, le Directeur des Otillo world series qui nous dit que demain, ce sera froid, chaud, froid, chaud. 

L'ambiance de course est toujours aussi sympa, les athlètes élite sont présentés, le point sécu et règlement donné.... C'est la grande aventure.

On doit réaliser 33 km de trail et 10 km de nage. Sauf que pour des raisons de sécurité, un troncon de swim est modifié et raccourci de 1200 m. C'est une bonne nouvelle pour tout le monde. Au fait, j'ai oublié de préciser, température de l'eau 10° C, température extérieure : 3°c et 9 °C au maxi.....

 

Pasta party et on prépare les sacs.

On emporte individuellement : chaussures de Trail La Sportiva, chaussettes de compression, trifonction du club, combi swimrun Orca, un bonnet de bain, lunettes de natation, pull boy, corde de tractage, porte bidon avec le ravito, sifflets de sécu, carte topo, boussole et trousse de secours.

Les séquences de swim et de run sont réparties ainsi avec 22 transitions et 11 lacs à traverser:

20161021_180031

20161022_184802

20161022_185007

 

Dimanche, 5h30 réveil et petit déj

6h30, départ en voiture pour Rheinsberg, le site de la finish line. Il fait 3° C.

Direction les bus pour rejoindre le site de départ. L'ambiance est calme... pour ne pas dire froide.....

Arrivés à Weinsberg, direction le château et son parc qui voit des athlètes se dévêtir frileusement pour revêtir cette double peau qui ne nous quittera pas de la journée.

FB_IMG_1477235349572

 

On se place dans le premier tiers, objectif, départ assez rapide sur le premier tronçon, pour se placer sur les premières nat.

Sauf que pour partir vite, ca va vite... 

1er kilo passé en 4'40" .... et on est à la traîne..... Ca court vite, très vite.....
Une fois dans les bois, erreur d'aguillage des premiers qui se trompent. Tout le monde suit bêtement comme des moutons.... J'avais vu la rubalise, mais dans la foule, pas eu le temps de réagir !

FB_IMG_1477113635024Heureusement, nous ne ferons que quelques hectomètres et revenons sur nos pas et rattrapons le gros du peloton. Cela nous perturbe et erreur d'attention, Delphine trébuche mais comme je la tracte, je lui fais perdre d'équilibre et chute. Rien de grave, pas de casse... Bon, ça c'est fait, elle est tombée à chaque swimrun lol !

 

Arrive la première mise à l'eau, de 1 km. On ne traîne, pas, on est rôdé aux enchaînements. L'eau est glaciale ! Souffle coupé, barre dans le crâne, crampes dans les doigts, l'eau me brule la base du cou et les bronches. Bon, pas grave, on s'en douait, j'envoie... Je contrôle Delphine qui est bien calée dans mes pieds; elle est écarlate !!!

Les bons nageurs arrivent et c'est la boucherie, surtout pour elle. Elle prend des coups mais des coups de plaquettes, et vu la température, c'est douloureux !

29898841543_45ed321041_bA la sortie de l'eau, c'est difficile de tenir debout de faire redescendre le sang dans les jambes; d'autant que l'on a à peine 1500 m avant de retourner à l'eau.

La seconde natation, longue de 1500 m est éprouvante sur le plan thermique. L'eau nous glace littéralement!

A la sortie, on constate les dégâts, de nombreuses équipes sont à terre en hypothermie; on apprendra que 40 équipes abandonneront à ce moment.

On grelotte, on tremble.... Je n'arrive pas à me ravitailler... suis déjà en mode survie.... et à peine 1500 m de course pour tenter de me réchauffer avant le 3° plongeon. La foulée est dure et douloureuse, mais on avance. L'organisateur nous annonce une bonne nouvelle. Au vu des conditions extremes, la décision est prise de supprimer une natation de 1500 m dans le lac le plus froid !

La 3° natation est originale, descendre une rivière, enfin, un ruisseau marécageux de tourbe, sinueux.. Je trouve cela ludique et l'eau est plus chaude.... enfin sensation ???? Il ne manque que les crocodiles ou les piranhas lol

30227477950_cb150fea75_b

 

 

On est désormais seuls avec quelques équipes, à l'arrière du peloton et on le restera ainsi toute la journée à remonter quelques binomes.

On prend beaucoup de plaisir sur ces jolis paysages qui nous rappelent nos lacs ardennais et le tour des Vieilles Forges.

Par ce que du plaisir, sur le plan physique, c'est compliqué ! On nage bien, de bonnes sensations, Delphine est bien, on ne perd pas de temps aux transitions, ni aux ravito, presque une superbe course.... Sauf qu'à pieds, galère.....  Les molets et les cuisses me brulent par le froid. La plante des pieds comme les orteills sont congelés. J'ai l'mpression d'avoir des cailloux et des morceaux de bois dans les chaussettes....

Delphine va bien, elle a un gros mental. Je sens qu'elle peine un peu par moment à pieds, je sens bien la corde se tendre et puis par moment elle allonge et vole au dessus des racines !

 

30226083330_f31d5169e6_b

Arrive enfin, le long tronçon pédestre de près de 11 km ! Le bonheur !!!

On arrive enfin à recourir et à se réchauffer.... A la lecture de la garmin à l'arrivée, on constatera que la moyenne sur le 10 bornes est la plus rapide de la journée, même sur de courts tronçons de moins de 2 km ! C'est pour dire !!! 

Les heures passent, les km qui nous séparent de la finish line se réduisent.. On passe la dernière barrière horaire éliminatoire avec 1 h d'avance. 

Dernière grosse natation de 1300 m !!! terrible, j'ai les jambes qui tremblent dans l'eau, je grelotte....., 700 m de course et on replonge pour 900 m.

Je donne tout au niveau des bras pour essayer de me réchauffer, j'ai le dos glacé, les bronches me brulent par le froid et quand je me retourne pour surveiller Delphine, elle est écarlate...

Je pense à la sortie de l'eau, au ravito prometteur et sa soupe chaude avant de s'élancer pour 4 km de trail. On tremble de partout.... J'ai du mal à saisir le gobelet et à enlever la peau de la banane. Ma tête veut et commande le geste, mais le corps ne répond pas !

29892467613_020a212422_b

 

Hélas, point de bouillon... juste de l'eau et des Twix..... J'aurais préféré un Mars... car tout le monde sait qu'après un Mars ca repart...

Mais le Twix, les 2 doigts coupe faim, vous connaissez ???, et bien là, le Twix, c'est 2 doigts coupe jambes !

Chose que je n'avais jamais eu et bizarrement Delphine, pile synchro avec moi, violente douleur à l'insertion adducteur quadriceps.

Impossible de courir et de marcher..... On se traine quand 2 miséreux..... On se dit que ca va etre compliqué.... Je regarde la montre... 18' au kilo !

3 équipes nous reprennent... On s'étire... on arrive à remarcher... Le trot est douloureux puis ca passe, on recours et on va rechercher ces équipes jusqu'à la dernière mise à l'eau. On termine ce tronçon à moins de 5' au kilo.

Après réflexion, je pense qu'avec le froid et les tremblements, on a du inconsciemment contracter les cuisses sur le pull boy... jusqu'à un point de non retrour et de douleurs.

 

Dernière nage, 600 m, une équipe homme est dans nos pieds, je lâche tout, on sors de l'eau rapidement, Delphine veut sprinter... Elle a un mental de folie...

 

30544134756_104b961978_o-v2

On franchit la ligne en 7h12'58" pour ces 43, 11 km d'aventure glaciere.

Au détail, 35.27 km de trail en 4h05 et 7.835 km de nage en 3h07'

 

Epuisés, frigorifiés, on tremble de partout... On se change rapidement puis direction la douche, chaude :)

Nous retrouvons tous nos amis, finishers, repas d'après course, soirée de remise des prix et soirée festive.

 

Au final, nous terminons 76° sur 180 équipes au départ et seulement 101 à l'arrivée. Quant au classement mixte, nous sommes 21°sur 57 équipes engagées.

 

Nous sommes hyper satisfaits de cette course qui restera un évènement exceptionnel et la médaille Finisher a toute sa grande valeur. Nous sommes loin au final dans le classement, plus loin que mes espérances. Mais sincèrement, on a bien nagé pour notre niveau et on a terminé !

40 % d'abandon.... et on est finishers....

Personnellement je suis un peu déçu de nos courses à pieds où l'on avait bien bossé et on savait que l'on peut courir en 5'15" en swimrun sur ce genre de parcours... mais Dame nature et sa météo sont des éléments qu'il faut prendre en compte. Et ceux qui apportent encore plus de valeurs aux performances de tous les athlètes qui ont pu en terminer (PS, les dernière terminet en 8h56 !!! Respects total)

 

 

20161023_224429

 

 

Posté par runningmike à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]