En voilà une bien belle médaille…. Que je n’ai pu ajouter à ma collection….

 

FB_IMG_1511783517294

Après une très belle saison sportive avec une 3° place au Swimrun Belgique, le Tri LD de Belfort, de Maredsous et 2 Ironman cet été, l’objectif de fin de saison était de participer au marathon de la Rochelle avec notre nouveau club d’athlé, le CMA avec un détachement de 17 marathoniens.

Prépa de 2 mois avec pas mal de run et de swim en récup. Des semaines à 80 km voire même 100 km sur 1 semaine pour Delphine.

 

Le plaisir de recourir est revenu pour ma part, les séances de al semaines sont de 14/15 km et une sortie longue de 20/25 km le dimanche, le tout complété de quelques courses en prépa.

 

Direction donc La Rochelle pour un beau week end, synonyme de vacances et l’envie de décompresser un peu.

 

Après le trajet sous les trombes d’eau, nous profitons du grand calme pour la visite de l’aquarium de La Rochelle, calme, apaisant et magnifique. Que les fonds marins sont de toute beauté et que cela nous rappelle nos plongées sous marine. Vivement janvier, que l’on retourne dans les fonds aux eaux turquoises et chaudes….

 

20171124_165626

Le soir, on retrouve les membres de l’équipe, soirée festive autour de l’apéro et de spécialités culinaires.

 

Le samedi, petit footing cool en commun avec le retrait des dossard, pasta party, shoping et re pasta party….

 

20171125_182351

Les regards se crispent, nombreux sont néophytes sur la distance et angoissent, s’inquiètent ont des doutes… D’autres visent des perfs…….

 

Pour nous, nuit calme et sans aucune pression, même si dans mon fond intérieur, j’ai envie de tenter et de courir un peu plus vite… on verra.

 

Dimanche matin, réveil, 6h30.

Gâteau sport.

Petit tour aux toilettes, mal au ventre, selles très liquides…. C’est le bon stress….. lol

 

Direction les sas de départ, 2 zones distinctes (Départ 1, les séniors et V1 et Départ 2, les féminines et les V……). C’est dommage de séparer…. Bon pas grave, je quitte ma belle et vais rejoindre ma position avec Hervé qui vise les 3h30 et on part ensemble, même si il est persuadé que j’irai beaucoup plus vite. Je n’ai pas d’objectifs et 3h30 m’irait bien….

Il fait frais, 3°C, suis en court mais je me rassure ne me disant que la machine va vite chauffer à ces allures.

 

Premier km : 5’03’’ : RAS

Hervé est là, tout va bien, on maintient l’allure… KM 5, ravito, je m’arrête et prends mon temps. Je n’ai pas de bonnes sensations, les jambes sont lourdes et le parcours me semble monotone…

Je vois Hervé s’éloigner tout en maintenant mon allure, mais les sensations ne sont pas bonnes.

Km 9, pose pipi et je profite du ravitaillement pour m’hydrater, m’étirer et me relancer mais ca coince…. 5’30’’ / 5’40’’.

Les jambes dures, mal aux ventres, ballonnement, nausées….

Km 13, les ballons 3h45 me passent, coup au moral et je vois passer Delphine, radieuse, bonne foulée…. Elle est en 5’10’’ à ce moment. Impossible pour moi de recoller.

Km 14…. 6’52’’. Suis dans le mur du marathon, mais 30 km trop tôt !!!

 

Que faire, continuer, marcher et se trainer pendant 28 km ?

Je décide, la boule au ventre, au sens propre comme figuré, de jeter l’éponge et de rentrer à l’hôtel grâce au mode ‘navigation de la montre’. 4 km pénibles….

Au semi marathon, je me fais doubler par Sébastien, un internaute avec qui j’échange sur les triple IM. Il m’encourage. Merci Seb. Il terminera le marathon avec la miss.

 

Arrivé à l’hôtel, douche et je me couche, je dormirai toute la journée, température, nausées, diarrhées…

J’arriverai quand même à rejoindre la finish line pour accueillir ma p’tite femme qui réalise son objectif (SUB 4h et je lui avais annoncé 3h55’). Chose faite 3h54 !

Une vraie championne…

 

20171126_133142

Retour à l’hôtel et grosse déception  pour moi, dans l’incapacité de faire la fête et le resto avec le groupe et reste alité, à dormir et sans manger.

Et 2 jours plus tard, toujours des troubles gastriques et de la fièvre.

Alors, serait ce une gastro, un gros coup de froid au départ de la course, parti peut être trop vite, muscles froids ????

 

Je n’en sais rien, et ne le saurai pas, mais de cette mauvaise expérience, je tire quelques enseignements :

-        J’ai passé un très bon début de week end avec ma femme et les amis ;

-        Je suis très fier de sa performance et de tous les entrainements consentis et prépa pour le prochain Ironman

-        Je suis content d’avoir pris la décision d’abandonner, de ne pas avoir insister au risque de se blesser….

-        Et au final, se remémorer du dicton ‘faites ce que je dis, pas ce que je fais…’ J’aurais du me couvrir plus, me protéger le ventre, moi qui suis fragile de ce coté là, et partir plus cool… ce n’était pas un objectif certes, mais juste un marathon en prépa de la suite…

 

FB_IMG_1511678728253