Premier véritable objectif de la saison : le swimrun Belgique avec 38 km dont 5 de nage.

3° participation pour  nous à cette épreuve que l'on connaît bien désormais; on sait à quoi s'attendre, dénivelé, température de l'eau, je visualise même les parcours en préparant la course en analysant la carte topo....

Nous sommes rassurés, nous avons acquis de l'expérience au cours de la saison passée et nous avons bien travaillé cet hiver en piscine.

Je nage régulièrement 3.5 / 4.5 et Delphine nage également régulièrement 3.0/ 3.5.

La nage en plaquettes ne nous pose plus de problèmes non plus.

Cette semaine, direction le lac pour 2 séances spécifiques swimrun, histoire de retrouver les automatismes et de tester les plaquettes.

DSC_0006

Samedi,

Direction les Lacs de l'eau d'heure sur ce superbe site touristique, destination prisée des sportives. Retrait des dossards, briefing, on s'équipe et on échange quelques mots avec Greg et Christophe du team, Lolo et ludo du CTA qui vont découvrir l'aventure swimrun puis avec un couple belge qui a aussi fait les 3 éditions, l'Engadin et la 1000 Lakes comme nous. En fait, on fera un bon morceau de course avec eux.

 

10h50, Départ, juste après avoir été interviewé par la TV. On se place devant, je pars assez vite, j'accroche Delphine et c'est parti pour un premier run d'un peu moins de 3 km. Allure rapide, trop rapide pour elle (4'30").

Première mise à l'eau sans difficulté (T°C : 10°C), l'eau n'est pas trop froide. Avec les plaquettes, on arrive à rester au contact voire on grapille et on revient sur les équipes devant nous (la moyenne de nage se situe en 1'35" au 100).
Très rapidement on nous annonce comme 2nd équipe mixte et 15° au scratch. Nous sommes collés avec 3 autres équipes mixtes. On attaque, on prend des risques et je tente de distancer petit à petit les équipes. On ange mieux et on gagne du temps sur les transitions, mais en Trail, c'est plus fort que nous.

Moment d'inatention en lisant le roadbook et je loupe un single et la rubalise. Mince... On fait demi tour, on a perdu le contact. Suis en colère, et je veux rattraper. Mais nous franchissons un long passage technique hors piste dans les orties et ronce (type course d'orientation), terrain que déteste Delphine, qui n'avance pas, je tire sur la corde, elle rouspète en se prenant les branches, les ronces..... Je reste zen, et n'exprime ma colère qu'intérieurement car je sais sais qu'elle donne tout....

On enchaîne les différents tronçons ( 13 run et 12 swim) avec belle régularité en revenant au fur et à mesure sur des équipes. 

Je commence à avoir les grosses cuisses de tracter et les épaules sont douloureuses... Mais à mi parcours, sommes revenus devant avec l'équipe avec laquelle nous avions fait le début de course. On se double, on relance, on va les chercher dans l'eau, ils nous lâchent à pieds dans les zones techniques et pentues. La féminine se retourne sans cesse, pour mesurer l'écart.... On s'accroche mais on chauffe... Au dernier ravito, ils ne s'attardent pas et je les vois s'éloigner....

Je fais de très gros efforts sur les 2 dernières natation malgré le vent et la houle pour recoller, ils sont à portée de main mais voilà il y a bien 1'...

A la sortie de l'eau, le constat est là, notre place est faite, l'écart est creusé; on déroule jusqu'à la finish line que nous franchissons en 5h02'58" contre 5h55' l'année dernière.

Très grande satisfaction pour le chrono, récompense de notre travail hivernal et de nos progres.

 

Et quant au résultat, nous sommes 3° équipe mixte, après une belle et longue journée..

IMG_2053