Dernier objectif de la saison 2016 après le Swimrun Belgique, le Tri LD d Obernai, le Swimrun Suisse, le Tri LD de Gérardmer.

30232088280_4e49fdd650_b

Direction l'Allemagne, à 1000 km de la maison dans la région des 1000 lacs au Nord de Berlin près de Rostock.

 

Arrivée tardive sur site le samedi en milieu d'après midi, retrait des dossards avec le binome de Meudon (Nadja et François) avec qui nous étions en Suisse.

Briefing de course, on y retrouve Fix (Swimrun france) et le binome des Stéphane du Luxembourg.

On discute, on prend la température, on tente de se rassurer..... L'ambiance est donnée... il va faire froid. Nous en sommes tous conscients, sauf peut etre Michael, le Directeur des Otillo world series qui nous dit que demain, ce sera froid, chaud, froid, chaud. 

L'ambiance de course est toujours aussi sympa, les athlètes élite sont présentés, le point sécu et règlement donné.... C'est la grande aventure.

On doit réaliser 33 km de trail et 10 km de nage. Sauf que pour des raisons de sécurité, un troncon de swim est modifié et raccourci de 1200 m. C'est une bonne nouvelle pour tout le monde. Au fait, j'ai oublié de préciser, température de l'eau 10° C, température extérieure : 3°c et 9 °C au maxi.....

 

Pasta party et on prépare les sacs.

On emporte individuellement : chaussures de Trail La Sportiva, chaussettes de compression, trifonction du club, combi swimrun Orca, un bonnet de bain, lunettes de natation, pull boy, corde de tractage, porte bidon avec le ravito, sifflets de sécu, carte topo, boussole et trousse de secours.

Les séquences de swim et de run sont réparties ainsi avec 22 transitions et 11 lacs à traverser:

20161021_180031

20161022_184802

20161022_185007

 

Dimanche, 5h30 réveil et petit déj

6h30, départ en voiture pour Rheinsberg, le site de la finish line. Il fait 3° C.

Direction les bus pour rejoindre le site de départ. L'ambiance est calme... pour ne pas dire froide.....

Arrivés à Weinsberg, direction le château et son parc qui voit des athlètes se dévêtir frileusement pour revêtir cette double peau qui ne nous quittera pas de la journée.

FB_IMG_1477235349572

 

On se place dans le premier tiers, objectif, départ assez rapide sur le premier tronçon, pour se placer sur les premières nat.

Sauf que pour partir vite, ca va vite... 

1er kilo passé en 4'40" .... et on est à la traîne..... Ca court vite, très vite.....
Une fois dans les bois, erreur d'aguillage des premiers qui se trompent. Tout le monde suit bêtement comme des moutons.... J'avais vu la rubalise, mais dans la foule, pas eu le temps de réagir !

FB_IMG_1477113635024Heureusement, nous ne ferons que quelques hectomètres et revenons sur nos pas et rattrapons le gros du peloton. Cela nous perturbe et erreur d'attention, Delphine trébuche mais comme je la tracte, je lui fais perdre d'équilibre et chute. Rien de grave, pas de casse... Bon, ça c'est fait, elle est tombée à chaque swimrun lol !

 

Arrive la première mise à l'eau, de 1 km. On ne traîne, pas, on est rôdé aux enchaînements. L'eau est glaciale ! Souffle coupé, barre dans le crâne, crampes dans les doigts, l'eau me brule la base du cou et les bronches. Bon, pas grave, on s'en douait, j'envoie... Je contrôle Delphine qui est bien calée dans mes pieds; elle est écarlate !!!

Les bons nageurs arrivent et c'est la boucherie, surtout pour elle. Elle prend des coups mais des coups de plaquettes, et vu la température, c'est douloureux !

29898841543_45ed321041_bA la sortie de l'eau, c'est difficile de tenir debout de faire redescendre le sang dans les jambes; d'autant que l'on a à peine 1500 m avant de retourner à l'eau.

La seconde natation, longue de 1500 m est éprouvante sur le plan thermique. L'eau nous glace littéralement!

A la sortie, on constate les dégâts, de nombreuses équipes sont à terre en hypothermie; on apprendra que 40 équipes abandonneront à ce moment.

On grelotte, on tremble.... Je n'arrive pas à me ravitailler... suis déjà en mode survie.... et à peine 1500 m de course pour tenter de me réchauffer avant le 3° plongeon. La foulée est dure et douloureuse, mais on avance. L'organisateur nous annonce une bonne nouvelle. Au vu des conditions extremes, la décision est prise de supprimer une natation de 1500 m dans le lac le plus froid !

La 3° natation est originale, descendre une rivière, enfin, un ruisseau marécageux de tourbe, sinueux.. Je trouve cela ludique et l'eau est plus chaude.... enfin sensation ???? Il ne manque que les crocodiles ou les piranhas lol

30227477950_cb150fea75_b

 

 

On est désormais seuls avec quelques équipes, à l'arrière du peloton et on le restera ainsi toute la journée à remonter quelques binomes.

On prend beaucoup de plaisir sur ces jolis paysages qui nous rappelent nos lacs ardennais et le tour des Vieilles Forges.

Par ce que du plaisir, sur le plan physique, c'est compliqué ! On nage bien, de bonnes sensations, Delphine est bien, on ne perd pas de temps aux transitions, ni aux ravito, presque une superbe course.... Sauf qu'à pieds, galère.....  Les molets et les cuisses me brulent par le froid. La plante des pieds comme les orteills sont congelés. J'ai l'mpression d'avoir des cailloux et des morceaux de bois dans les chaussettes....

Delphine va bien, elle a un gros mental. Je sens qu'elle peine un peu par moment à pieds, je sens bien la corde se tendre et puis par moment elle allonge et vole au dessus des racines !

 

30226083330_f31d5169e6_b

Arrive enfin, le long tronçon pédestre de près de 11 km ! Le bonheur !!!

On arrive enfin à recourir et à se réchauffer.... A la lecture de la garmin à l'arrivée, on constatera que la moyenne sur le 10 bornes est la plus rapide de la journée, même sur de courts tronçons de moins de 2 km ! C'est pour dire !!! 

Les heures passent, les km qui nous séparent de la finish line se réduisent.. On passe la dernière barrière horaire éliminatoire avec 1 h d'avance. 

Dernière grosse natation de 1300 m !!! terrible, j'ai les jambes qui tremblent dans l'eau, je grelotte....., 700 m de course et on replonge pour 900 m.

Je donne tout au niveau des bras pour essayer de me réchauffer, j'ai le dos glacé, les bronches me brulent par le froid et quand je me retourne pour surveiller Delphine, elle est écarlate...

Je pense à la sortie de l'eau, au ravito prometteur et sa soupe chaude avant de s'élancer pour 4 km de trail. On tremble de partout.... J'ai du mal à saisir le gobelet et à enlever la peau de la banane. Ma tête veut et commande le geste, mais le corps ne répond pas !

29892467613_020a212422_b

 

Hélas, point de bouillon... juste de l'eau et des Twix..... J'aurais préféré un Mars... car tout le monde sait qu'après un Mars ca repart...

Mais le Twix, les 2 doigts coupe faim, vous connaissez ???, et bien là, le Twix, c'est 2 doigts coupe jambes !

Chose que je n'avais jamais eu et bizarrement Delphine, pile synchro avec moi, violente douleur à l'insertion adducteur quadriceps.

Impossible de courir et de marcher..... On se traine quand 2 miséreux..... On se dit que ca va etre compliqué.... Je regarde la montre... 18' au kilo !

3 équipes nous reprennent... On s'étire... on arrive à remarcher... Le trot est douloureux puis ca passe, on recours et on va rechercher ces équipes jusqu'à la dernière mise à l'eau. On termine ce tronçon à moins de 5' au kilo.

Après réflexion, je pense qu'avec le froid et les tremblements, on a du inconsciemment contracter les cuisses sur le pull boy... jusqu'à un point de non retrour et de douleurs.

 

Dernière nage, 600 m, une équipe homme est dans nos pieds, je lâche tout, on sors de l'eau rapidement, Delphine veut sprinter... Elle a un mental de folie...

 

30544134756_104b961978_o-v2

On franchit la ligne en 7h12'58" pour ces 43, 11 km d'aventure glaciere.

Au détail, 35.27 km de trail en 4h05 et 7.835 km de nage en 3h07'

 

Epuisés, frigorifiés, on tremble de partout... On se change rapidement puis direction la douche, chaude :)

Nous retrouvons tous nos amis, finishers, repas d'après course, soirée de remise des prix et soirée festive.

 

Au final, nous terminons 76° sur 180 équipes au départ et seulement 101 à l'arrivée. Quant au classement mixte, nous sommes 21°sur 57 équipes engagées.

 

Nous sommes hyper satisfaits de cette course qui restera un évènement exceptionnel et la médaille Finisher a toute sa grande valeur. Nous sommes loin au final dans le classement, plus loin que mes espérances. Mais sincèrement, on a bien nagé pour notre niveau et on a terminé !

40 % d'abandon.... et on est finishers....

Personnellement je suis un peu déçu de nos courses à pieds où l'on avait bien bossé et on savait que l'on peut courir en 5'15" en swimrun sur ce genre de parcours... mais Dame nature et sa météo sont des éléments qu'il faut prendre en compte. Et ceux qui apportent encore plus de valeurs aux performances de tous les athlètes qui ont pu en terminer (PS, les dernière terminet en 8h56 !!! Respects total)

 

 

20161023_224429